Eumolpe de la vigne (Bromius obscurus)

Dernière mise à jour il y a 2 semaines par tifaeris

« Les populations Européennes de cette espèce se reproduisent par parthénogénèse, tandis que celles d’Amérique du nord se reproduisent de manière sexuée. »

Ordre : Coleoptera
Sous-ordre : Polyphaga
Infra-ordre : Cucujiformia
Super famille : Chrysomeloidea
Famille : Chrysomelidae
Sous-famille : Eumolpinae
Tribu 
Genre Bromius
Espèce : Bromius obscurus

Identification : L’Eumolpe de la vigne, appelé aussi gribouri ou écrivain (Bromius obscurus) a un corps noir et fortement ponctué, sans reflets métalliques, recouvert d’une pilosité blanchâtre. Les côtés du pronotum sont très arrondis. Les élytres sont beaucoup plus larges que le pronotum, à épaules bien marquées. Les antennes sont noires à premier articles roux. Les pattes sont robustes.
La sous-espèce villosulus a les élytres et les pattes bruns et une pilosité jaunâtre plus fournie.
En Europe, l’espèce est parthénogéténique et ne comprend pas de mâles. Ce n’est pas le cas des populations d’Amérique du nord.

Taille : 5-6 mm.

Habitat : Clairières des bois et des grandes forêts froides.

Répartition géographique :

Période d’observation : De mai à août, dès le début du printemps pour la ssp villosulus.

Hivernation : Larve dans le sol.

Plante hôte : Épilobe en épi (Epilobium angustifolium) pour la sous espèce nominale, vigne pour la ssp villosulus.

Reproduction : Les populations européennes se reproduisent par parthénogénèse et ne comprennent que des femelles. En Amérique du nord, l’espèce se reproduit de manière sexuée.

Oeufs : La femelle en pond 15 à 30 en août, au sol ou sur le bas des tiges.

Larves : Elles s’enfoncent dans le sol après éclosion. Elles vivent en groupe et creusent des galeries dans les racines. Elles ressemblent à de petits vers blancs en forme de « C » à tête brun jaunâtre.

Nymphose : Après hivernage, dans un cocon souterrain.

Régime : Tiges et feuilles des plantes hôtes pour les adultes, laissant des marques ressemblant à des écritures. Racines des plantes hôtes pour les larves.

Parasites : Larves de Trombidium poriceps (=Atomus parasiticus) trouvées sur des adultes.

Espèces semblables :
Les autres pouvant lui ressembler n’ont pas les épaules aussi larges.

Sources :
Le Monde des insectes
Coléoptères phytophages d’Europe Tome 2, Chrysomelidae, Gaëtan du CHATENET
Wikipédia
UK Beetles
UK Beetle Recording
GBIF
iNaturalist
La vie des coléoptères d’Europe, Delachaux et Niestlé

2021

Laisser un commentaire