Aller au contenu

Scrophulaire des chiens (Scrophularia canina)

Dernière mise à jour il y a 2 semaines par tifaeris

« Cette plante poussant dans les rocailles et les alluvions fait de toutes petites fleurs rouges aux étamines saillantes »

Famille : Scrophulariaceae

Identification

La Scrophulaire des chiens (Scrophularia canina) est une plante à tige dressée et ramifiée, glabre au niveau des feuilles, glanduleuse au niveau de l’inflorescence.
Les fleurs hermaphrodites sont disposées en panicule. Elles sont petites, de couleur pourpre à bords blancs. La lèvre supérieure est développée en deux lobes dressés. Elle possède un staminode discret, étroit et allongé. Les 4 étamines dépassent largement de la corolle, le style est très long. Les sépales sont arrondis, à membrane mince sur les bords.
Les feuilles sont pétiolées et profondément découpées.
Le fruit est une capsule globuleuse terminée en pointe.
Il en existe beaucoup de sous-espèces, qui se distinguent par leur répartition géographique, le port de la plante, la taille des feuilles et la largeur de leurs segments, la longueur de la lèvre supérieure de la corolle, le nombre de fleurs par cyme…

Étymologie

« Scrophularia » vient du latin « scrophulae » qui signifie « écrouelles », la plante passant pour avoir la propriété de guérir cette maladie.
« Canina » vient du latin « canis » qui signifie « chien », et fait référence à l’utilisation de la plante : en friction, elle est utilisée pour soigner la gale des chiens et des porcs.

Taille

20 à 80 cm de haut.

Habitat

Rocailles, éboulis, lieux incultes, alluvions, souvent sur calcaire, jusqu’à 2200m.

Répartition géographique

Floraison

De mai à août.

Hôtes

Coléoptères Chrysomelidae : Longitarsus australis, Longitarsus foudrasi, Longitarsus nigrofasciatus, Longitarsus tabidus
Coléoptères Curculionidae : Cionus alauda, Cionus balianii, Cionus schoenherri, Cionus scrophulariae, Cionus subalpinus, Cionus thapsus, Cionus tuberculosus, Cleopus pulchellus, Cionus ungulatus, Rhinusa algirica, Rhinusa bipustulata
Diptères Cecidomyiidae : Asphondylia scrophulariae, Contarinia scrophulariae
Homoptères Aphididae : Aphis craccivora, Aphis verbasci
Lépidoptères Gelechiidae : Nothris congressariella, Nothris skyvai
Lépidoptère Geometridae : Ectropis crepuscularia
Lépidoptères Noctuidae : Ammoconia caecimacula, Cucullia blattariae, Cucullia caninae, Cucullia erythrocephala, Cucullia scrophulariae, Cucullia verbasci, Xylena exsoleta
Lépidoptères Sesiidae : Chamaesphecia masariformis
Champignons : Podosphaera phtheirospermi, Synchytrium aureum, Uromyces scrophulariae

Espèces semblables

• La Scrophulaire de Provence (Scrophularia provincialis) est une plante que l’on rencontre en Provence. Les fleurs semblent entièrement brun rougeâtre, le staminode est très large et dépasse sur le haut de la corolle, les étamines sont moins saillantes.
• Les autres scrophulaires n’ont pas les feuilles aussi découpées.

Sources

• Flora Gallica, Biotope éditions
• Guide complet des fleurs de montagne, Delachaux et Niestlé
FLOREALPES
Blog végétal
Infoflora.ch
Quelleestcetteplante.fr
Identification Assistée par Ordinateur
Maflorefc
INPN
GBIF
Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales
Plant Parasites of Europe

2022

2021

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :