Aller au contenu

Bouillon blanc (Verbascum thapsus)

Dernière mise à jour il y a 4 mois par tifaeris

« Cette plante est très grande et peut facilement dépasser 1m de haut »

Famille : Scrophulariaceae

Identification

Le Bouillon blanc (Verbascum thapsus) est une grande plante robuste à tige simple et dressée.
L’inflorescence est un épi dense et non ramifié en haut de la tige. Il porte de nombreuses fleurs jaunes à 5 pétales arrondis. Chaque fleur possède 3 étamines supérieures à filet court et couverts de poils blanc jaunâtre, 2 étamines inférieures à filets plus longs et glabres, puis un long style portant un stigmate court et subsphérique.
Les feuilles sont cotonneuses, de forme ovale lancéolée et épaisses. Elles sont grandes à la base de la tige, rétrécissant progressivement vers le haut.
Le fruit est une capsule ovale s’ouvrant par deux valves.
Il existe deux sous espèces :
Verbascum thapsus subsp. thapsus à poils étoilés blancs enchevêtrés sur les feuilles et à coloration grisâtre, les feuilles sont décurrentes vers les 2/3 haut de la tige. Elle est présente un peu partout en France.
Verbascum thapsus subsp. montanum, à poils étoilés jaunâtres, espacés ou se touchant mais ne se chevauchant pas sur les feuilles, ces dernières pas ou peu décurrentes, dont la teinte est vert bronze. On la trouve dans le sud du jura et les Alpes du nord.

Autres noms

Cierge cotonneux, Bonhomme, Molène de Thapsos, Herbe de Saint-Fiacre, Grande molène, Cierge de Notre-Dame

Taille

30 à 150cm de haut.

Habitat

Thermophile, milieux pierreux, talus, bords de routes, jusqu’à 2200m.

Répartition géographique

Importé en Amérique, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Port et cycle de vie

Plante herbacée bisanuelle. La première année, la plante forme une rosette de feuille, la tige ne pousse qu’à la seconde année.

Floraison

De juin à septembre. Les fleurs ne vivent qu’une journée, s’ouvrant le matin et se refermant l’après-midi.

Hôtes

Acariens Eriophyidae : Aceria verbasci
Coléoptères Chrysomelidae : Longitarsus nigrofasciatus, Longitarsus suturatus, Longitarsus tabidus
Coléoptères Curculionidae : Cionus alauda, Cionus clairvillei, Cionus hortulanus, Cionus longicollis, Cionus montanus, Cionus nigritarsis, Cionus olens, Cionus olivieri, Cionus scrophulariae, Cionus thapsus, Cionus tuberculosus, Cleopus pulchellus, Cleopus solani, Rhinusa asellus, Rhinusa tetra, Rhinusa verbasci
Diptères Agromyzidae : Amauromyza verbasci, Melanagromyza verbasci, Ophiomyia verbasci
Diptères Cecidomyiidae : Asphondylia verbasci, Dasineura verbasci
Hétéroptères Coreidae : Arenocoris fallenii
Hétéroptères Lygaeidae : Emblethis denticollis, Graptopeltus lynceus, Sphragisticus nebulosus
Hétéroptères Miridae : Adelphocoris vandalicus, Campylomma verbasci, Megalocoleus molliculus, Plagiognathus chrysanthemi
Hétéroptères Pentatomidae : Dolycoris baccarum
Hétéroptère Rhopalidae : Liorhyssus hyalinus
Homoptères Aphididae : Aphis verbasci
Homoptères Cicadellidae : Eupteryx atropunctata, Micantulina stigmatipennis
Hyménoptères Tenthredinidae : Pachyprotasis rapae
Lépidoptères Crambidae : Anania verbascalis, Paracorsia repandalis
Lépidoptères Gelechiidae : Nothris verbascella
Lépidoptères Geometridae : Eupithecia absinthiata
Lépidoptères Noctuidae : Anarta trifolii, Autographa gamma, Cucullia lychnitis, Cucullia lanceolata, Cucullia scrophulariae, Cucullia verbasci, Xestia c-nigrum
Lépidoptères Nymphalidae : Melitaea didyma, Melitaea ignasiti, Melitaea trivia
Lépidoptères Tortricidae : Endothenia oblongana
Champignons : Golovinomyces verbasci, Peronospora verbasci, Ramularia variabilis, Thedgonia bellocensis, Uromyces verbasci

Utilisation

Sa hampe était utilisée comme torche au Moyen-Age, les feuilles étaient enlevées et la tige enduite de poix. Les fleurs fournissent des colorants jaunes ou verts, utilisés pour la teinture des cheveux et du textile. On l’utilise comme remède pour la peau, la gorge et les affections respiratoires.

Espèces semblables

• Les deux plus proches sont la Molène à fleurs denses (Verbascum densiflorum) et la Molène faux Phlomis (Verbascum phlomoides). Chez elles, le stigmate de chaque fleur est allongé et spatulé (voir ici pour un exemple).
• La Molène de Boerhaave (Verbascum boerhavii), la Molène à fruits coniques (Verbascum conocarpum), la Molène de Chaix (Verbascum chaixii) et la Molène noire (Verbascum nigrum) ont des poils violets sur les filets des étamines.
• La Molène lychnide (Verbascum lychnitis) et la Molène pulvérulente (Verbascum pulverulentum) ont une inflorescence ramifiée (c’est aussi le cas de certaines espèces à filets des étamines violets).
• La Molène blattaire (Verbascum blattaria) et la Molène fausse-blattaire (Verbascum virgatum) ont les fleurs très espacées sur l’inflorescence.
• Les Aigremoines (Agrimonia) ont les fleurs moins serrées sur la hampe florale, et leurs feuilles sont divisées en plusieurs lobes.

Sources

• Flora Gallica, Biotope éditions
Champis.net
FLOREALPES
Home (infoflora.ch)
• Les plantes mellifères, Delachaux et Niestlé
• Fleurs et insectes, Delachaux et Niestlé
Tela Botanica
Wikipédia
INPN
Plant Parasites of Europe

2021

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :