Aller au contenu

Linaire rampante (Linaria repens)

Publié le 20 février 2022

Dernière mise à jour il y a 1 mois

« Le nom de cette linaire n’est à première vue pas cohérent, mais il fait en réalité référence au rhizome de la plante, qui est rampant »

Famille : Plantaginaceae

Identification : La Linaire rampante (Linaria repens) est une plante glabre à tige fine et dressée et à souche rampante.
Ses fleurs, hermaphrodites, sont disposées en grappes terminales allongées et lâches. Elles sont de couleur blanche à lilas pâle, à lèvre supérieure bilobée et dressée, striée de violet, et lèvre inférieure trilobée, possédant deux bosses à la base, à palais plus ou moins blanc et gorge jaune. L’éperon est court et droit.
Les feuilles sont nombreuses le long de la tige. Elles sont étroites et linéaires, les inférieures verticillées, les supérieures alternes.
Le fruit est une capsule globuleuse, glabre. Les graines sont aptères et plus ou moins anguleuses.

Autres noms : Linaire striée, Linaire à fleurs striées, Linaire rayée.

Étymologie :
Linum vient directement du latin « linum » qui signifie lin, car ses feuilles ressemble beaucoup à celles du lin.
Repens signifie rampant en latin.

Taille : 20 à 100cm de haut.

Habitat : Rocailles, éboulis, ourlets et coupes forestières herbacées, de 0 à 2300m.

Répartition géographique :

Floraison : Juin à octobre.

Hôtes :
Coléoptère Chrysomelidae : Chrysolina gypsophilae, Chrysolina sanguinolenta
Coléoptère Curculionidae : Mecinus barbarus, Mecinus dorsalis, Mecinus janthinus, Rhinusa antirrhini, Rhinusa linariae, Rhinusa melas, Rhinusa neta
Coléoptère Kateretidae : Brachypterolus linariae
Hémiptère Cixiidae : Hyalesthes obsoletus
Lépidoptère Noctuidae : Calophasia lunula
Lépidoptère Nymphalidae : Melitaea deione
Nématode : Ditylenchus dipsaci
Thysanoptère Thripidae : Frankliniella intonsa
Champignon : Entyloma linariae, Golovinomyces orontii, Melanotaenium cingens, Peronospora flava, Peronospora linariae, Synchytrium aureum

Espèces semblables :
Linaria x sepium est un hybride entre L. repens et L. vulgaris. Sa corolle serait jaune pâle striée de violet, à palais jaune, l’éperon recourbé et un peu plus long.
• La Linaire des champs (Linaria arvensis) fait de petites fleurs à éperon long et recourbé, sa tige est moins fortement fournie en feuilles.

Sources :
• Flora Gallica, Biotope éditions
• Guide des fleurs sauvages, Delachaux et Niestlé
• Guide complet des fleurs de montagne, Delachaux et Niestlé
Wikipédia
FLOREALPES
Infoflora.ch
Identification Assistée par Ordinateur
HYPPA
NatureGate
Flore des pelouses du Toulois
• Société botanique d’Alsace, bulletin de liaison n°36, décembre 2016
Plante Méditerranéenne
Fleurs sauvages de l’Yonne et d’ailleurs
INPN
Pl@ntNet identify
Plant Parasites of Europe

2022

2021

Laisser un commentaire