Aller au contenu

Jonc rude (Juncus squarrosus)

Dernière mise à jour il y a 3 semaines par tifaeris

Ce jonc se reconnait à ses feuilles très courtes et toutes disposées à la base de la plante

Famille : Juncaceae

Identification

Le Jonc rude (Juncus squarrosus) possède des tiges raides et peu nombreuses.
Ses inflorescences ont des rameaux dressés et sont plus longues que les bractées. Chaque fleur est munie d’un involucre de bractéoles et de 6 étamines à anthères bien plus longues que les filets. Les tépales sont brunâtres, lancéolés, à nette bordure blanchâtre.
Les feuilles sont courtes, linéaires et nombreuses, en touffe à la base de la plante.
Le fruit est une capsule ovale, mucronée, roussâtre.

Autres noms

Jonc raide, Jonc squarreux, Brossière.

Étymologie

« Juncus » vient du latin « jungere » qui signifie « joindre, attacher », les joncs servant à faire des liens plus ou moins solides.
« Squarrosus » signifie en latin « raboteux, rude ». De Candolle a nommé cette espèce « Jonc rude » en ajoutant « Cette plante a une rigidité remarquable ».

Type végétatif

Vivace.

Taille

15 à 40 cm de haut, 30 à 100mm pour l’inflorescence

Habitat

Marais, landes tourbeuses, prairies marécageuses, de 0 à 1800m.

Répartition géographique

Floraison

De juin à septembre.

Parasites

Acarien Phytoptidae : Novophytoptus aculeatus
Hémiptère Lygaeidae : Cymus claviculus
Homoptère Aphididae : Juncobia leegei
Homoptère Cicadellidae : Macrosteles alpinus
Lépidoptères Coleophoridae : Coleophora alticolella, Coleophora caespititiella, Coleophora taeniipennella
Lépidoptère Tortricidae : Bactra lancealana
Champignons : Juncorrhiza aschersoniana, Uromyces junci

Espèces semblables

• La Luzule de Forster (Luzula forsteri) a des fleurs un peu similaires mais plus longuement pédicellées.

Sources

• Flora Gallica, Biotope éditions
• Dictionnaire étymologique de la flore française, A. Gentil
FLOREALPES
Infoflora.ch
Plant Parasites of Europe
INPN
GBIF
Tela Botanica

2021

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :