Aller au contenu

Iris des marais (Iris pseudacorus)

Dernière mise à jour il y a 2 mois par tifaeris

Ce grand iris jaune pousse dans les milieux humides de toute la France

Famille : Iridaceae

Identification

L’Iris des marais (Iris pseudacorus) est une grande plante dressée qui pousse en touffe.
Chaque tige porte 4 à 10 fleurs, groupées par 2 ou 3 dans une spathe. Les fleurs sont jaunes à 3 grands tépales externes et 3 autres plus petits.
Les feuilles sont longues et ensiformes, à profonde nervure médiane.
Le fruit est une capsule allongée à 3 compartiments.

Autres noms

Iris faux acore, Iris jaune, Flambe d’eau.

Étymologie

• Le nom de genre « Iris« , « ἶρις » en grec, signifie « arc-en-ciel ». Ce nom a été choisi en raison de la couleur variée des fleurs de quelques espèces du genre.
• Le nom d’espèce « pseudacorus » vient du grec « pseudês » qui signifie « faux, menteur » et « acoros » qui signifie « acore », soit « faux acore », en raison de la ressemblance des feuilles avec celles de l’Acore (Acorus calamus) qui pousse aussi au bord de l’eau.

Type végétatif

Vivace.

Taille

50 cm à 2m.

Habitat

Roselières, prairies et sous bois clairs inondables, marécages, fossés, de 0 à 1200m.

Répartition géographique

Originaire d’Europe, d’Afrique du Nord et du Proche-Orient, naturalisé en Nouvelle-Zélande, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud.

Floraison

D’avril à juillet.

Parasites

Coléoptères Chrysomelidae : Aphthona nonstriata, Aphthona plenifrons, Aphthona semicyanea
Coléoptères Curculionidae : Barypeithes pellucidus, Mononychus punctumalbum
Diptères Agromyzidae : Cerodontha iraeos, Cerodontha iridis
Diptère Cecidomyiidae : Dicerura iridis
Homoptères Aphididae : Aphis fabae, Aphis newtoni, Dysaphis tulipae
Hyménoptère Tenthredinidae : Rhadinoceraea micans
Lépidoptère Erebidae : Diaphora mendica
Lépidoptère Gelechiidae : Monochroa divisella
Lépidoptère Glyphipterigidae : Orthotelia sparganella
Lépidoptères Noctuidae : Globia algae, Globia sparganii, Helotropha leucostigma, Hydraecia micacea, Oxytripia orbiculosa, Xylena exsoleta, Xylena vetusta
Lépidoptère Tortricidae : Aphelia paleana, Clepsis spectrana, Paramesia gnomana
Thysanoptères Thripidae : Frankliniella intonsa, Iridothrips iridis, Thrips flavus
Champignons : Phyllosticta iridum, Physoderma iridis, Puccinia iridis

Utilisations

Ses rhizomes étaient autrefois utilisés pour leurs vertus vomitives, diurétiques et vermifuges. Aujourd’hui, on ne l’utilise que très rarement et uniquement sur ordonnance car il peut causer de violents vomissements et diarrhées. Riche en tanin, le rhizome est utilisé pour le tannage. On fabriquait également une encre noire à base de limaille de fer bouillie avec ses rhizomes. Son suc était employé contre la cataracte et diverses douleurs dès l’Antiquité grecque.
Sur les rhizomes sont fixés des micro-organismes qui ont le pouvoir de purifier l’eau d’où son utilisation dans les systèmes de lagunage.
La légende de Clovis, roi des Francs, raconte qu’en 507, alors qu’il luttait contre l’invasion des Wisigoths, il remarqua ces iris jaunes au milieu de la Vienne et comprit qu’à cet endroit les eaux étaient peu profondes. Il put ainsi passer à gué pour contre-attaquer et vaincre Alaric II. Il prit l’iris des marais comme insigne en lieu et place de ses trois crapauds.
Louis VII le reprit comme emblème héraldique sur les bannières des croisés. L’iris devint également en 1180 l’emblème des rois de France : il fut d’abord surnommé « la fleur de Louys » qui devint au cours des siècles et après de nombreuses altérations « la fleur de lys ».
Il figura aussi durant 3 siècles sur le blason des rois d’Angleterre et fut l’emblème de nombreuses villes et provinces dont celle du Québec.
Depuis 1991, il est devenu l’emblème de la région Bruxelloise.

Espèces semblables

Aucun autre iris n’a les fleurs entièrement jaune vif.
• L’Iris nain (Iris lutescens) peut avoir des fleurs jaune assez pâle, mais il est bien plus petit.

Sources

• Flora Gallica, Biotope éditions
• Dictionnaire étymologique de la flore française, A. Gentil
FLOREALPES
Au jardin, conseils en jardinage
Wikipédia
Blog Oleomac
DORIS
Flore – Identification Assistée par Ordinateur
Plant Parasites of Europe
GBIF
INPN

2022

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :