Aller au contenu

Gentiane des Pyrénées (Gentiana pyrenaica)

Publié le 22 janvier 2023

Dernière mise à jour il y a 7 jours

Linnaeus, 1767

Cette gentiane de couleur violette pousse dans les prairies humides des Pyrénées. Ses fleurs se ferment durant la nuit ou les jours trop froids.

Famille : Gentianaceae

Difficulté de détermination

Statut de conservation

Préoccupation mineure à l’échelle nationale
Espèce déterminante ZNIEFF en Occitanie

Identification

La Gentiane des Pyrénées (Gentiana pyrenaica) est une plante à tige dressée assez courte, produisant des rejets stériles rampants.
Les fleurs, hermaphrodites, sont solitaires et dressées. Elles sont de couleur violette, rarement blanche, en forme d’entonnoir et à gorge blanchâtre. Elles possèdent 5 lobes secondaires obtus et dentés, presque de même taille que les 5 lobes principaux ovales. Le tube de la corolle est lavé de verdâtre. Le calice à des lobes courts et lancéolés, atteignant le milieu de la corolle. Chaque fleur possède 5 étamines blanchâtres et un style très court à deux stigmates.
Les feuilles sont étroites et allongées, mucronées à l’apex. Elles sont disposées en rosette dense, les caulinaires sont peu nombreuses et disposées par paires.
Le fruit est une capsule elliptique.

Étymologie

• Le nom de genre Gentiana est dédié à Gentius, roi d’Illyrie, qui fut le premier à mettre cette plante stomachique en usage.
Pyrenaica signifie des Pyrénées, car le spécimen envoyé à Linné venait de là. Mais elle est aussi présente dans d’autres montagnes d’Eurasie.

Type végétatif

Vivace

Taille

3 à 10cm de haut pour la plante, 25 à 40mmde haut pour la corolle, 2 à 3 cm de long pour la capsule

Habitat

Pelouses humides et bas marais, pelouses plus sèches juste après la fonte des neiges, de 1600 à 2800m

Répartition géographique

Période d’observation

Êtres vivants associés

Thysanoptère Thripidae : Thrips robustus

Reproduction / Dissémination

La pollinisation est assurée par les insectes, mais elle est aussi capable de s’autoféconder. La méthode n’est pas privilégiée car elle appauvrit la diversité génétique, c’est pourquoi les cellules reproductrices mâles sont matures plusieurs jours avant les femelles. Elle peut aussi s'(‘étendre grâce à ses stolons.
Les graines tombent au pied de la plante et ne sont pas dispersées loin de celle-ci.

Réseau trophique

C’est un producteur primaire dans la chaine alimentaire, produisant la matière organique mais aussi l’oxygène nécessaire aux organismes consommateurs grâce à la photosynthèse. Elle est une source de nourriture surtout pour les mouches qui viennent la butiner.

Espèces semblables

Aucune en France, les lobes intermédiaires presque aussi longs que les principaux sont caractéristiques.
• Le Gentiane couchée (Gentiana prostrata) a aussi des lobes interédiaires longs mais ne se rencontre que dans la partie orientale des Alpes (absente de France).

Sources

• Plantes de Montagne, Biotope éditions
Tela Botanica
Plante Méditerranéenne
FLOREALPES
Wikipédia
LE BLOG DU GROUPE NATURE DE FAVERGES (Haute-Savoie)
Plant Parasites of Europe
GBIF
INPN
SINP de l’Occitanie

2021

Laisser un commentaire