Aller au contenu

Mélilot blanc (Trigonella alba)

Dernière mise à jour il y a 5 jours par tifaeris

« Cette plante très mellifère est commune dans les friches et sur les bords des chemins »

Famille : Fabaceae

Difficulté de détermination

Identification

Le Mélilot blanc (Trigonella alba) est une plante à tige dressée et ramifiée. Il possède une inflorescence en grappe allongée à nombreuses petites fleurs blanches. Le calice est en forme de cloche à 5 dents.
Les feuilles sont faites de 3 folioles ovales et dentées.
Le fruit est une gousse pendante de 4mm, glabre, ovoïde, réticulée, terminée par un bec recourbé.

Autres noms

Melilotus albus

Étymologie

L’ancien nom de genre Melilotus vient du grec méli, qui veut dire miel, et lôtós, qui signifie lotier, en référence aux fleurs mellifères qui ressemblent à des fleurs de lotier.
Le genre actuel, Trigonella, vient du latin trigona, qui signifie triangulaire, en référence aux graines anguleuses du Fenugrec (Trigonella foenum-graecum).
Alba signifie blanc en latin.

Taille

De 50 à 150cm de haut, 30 à 60 mm de haut pour l’inflorescence.

Habitat

Bords des chemins, friches, décombres, jusqu’à 1600m.

Répartition géographique

Floraison

De mai à septembre.

Hôtes

Coléoptères Brentidae : Stenopterapion meliloti
Coléoptère Curculionidae : Hylastinus obscurus, Hypera miles, Sitona cylindricollis, Sitona lineatus, Sitona puncticollis, Tychius bicolor, Tychius breviusculus, Tychius crassirostris, Tychius junceus, Tychius meliloti
Diptères Agromyzidae : Agromyza frontella, Agromyza nana, Liriomyza bryoniae, Liriomyza cicerina, Liriomyza congesta, Melanagromyza submetallescens
Diptères Cecidomyiidae : Contarinia sp.
Homoptères Aphididae : Acyrthosiphon pisum, Aphis comosa, Aphis craccivora, Therioaphis riehmi
Homoptères Pseudococcidae : Atrococcus achilleae
Lépidoptères Coleophoridae : Coleophora trifolii
Lépidoptère Crambidae : Nomophila noctuella
Lépidoptères Gelechiidae : Aproaerema anthyllidella
Lépidoptère Geometridae : Isturgia arenacearia
Lépidoptère Gracillariidae : Phyllonorycter medicaginella
Lépidoptères Lycaenidae : Celastrina argiolus, Cupido argiades, Glaucopsyche alexis, Plebejus idas
Lépidoptères Pieridae : Colias croceus, Colias hyale
Thysanoptères Thripidae : Frankliniella intonsa, Odontothrips melioti
Nématodes : Ditylenchus dipsaci
Champignons : Erysiphe pisi var. pisi, Erysiphe trifoliorum, Peronospora meliloti, Pseudopeziza meliloti, Uromyces baeumlerianus

Utilisation

Cette plante est reconnue pour son arôme de vanille et de foin fraichement coupé. Les fleurs sont séchées puis réduites en poudre pour aromatiser différentes recettes. Elles peuvent aussi être macérées fraiches dans l’alcool. Les jeunes feuilles peuvent être consommées en salade, les graines servent d’aromates. Le mélilot favorise une meilleure circulation artérielle, veineuse et lymphatique, réduisant douleur et inflammation. C’est aussi un antispasmodique et diurétique. Il faut l’utiliser avec modération car elle contient des coumarines, qui prises en excès provoquent des vomissements, des vertiges et des maux de têtes. La plante doit également être séchée comme il faut sous peine de fabriquer un anticoagulant très puissant. Elle enrichit également le sol en azote et est une excellente plante mellifère.

Espèces semblables

Aucune avec les fleurs blanches.

Sources

FLOREALPES
Maflorefc
MRC Robert-Cliche
Nature Midi-Pyrénées
Identification Assistée par Ordinateur
Apiculture.net
INPN
GBIF
Plant Parasites of Europe

2022

2021

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :