Aller au contenu

Silène fleur-de-coucou (Lychnis flos-cuculi)

Dernière mise à jour il y a 1 mois par tifaeris

Cette plante se reconnait facilement à ses pétales profondément découpés en 4 lobes

Famille : Caryophyllaceae

Identification

Le Silène fleur-de-coucou (Lychnis flos-cuculi) est une plante à tige dressée.
L’inflorescence est en cyme lâche. Les fleurs hermaphrodites sont roses. Elles possèdent 5 pétales profondément divisés en 4 lobes linéaires, les deux centraux plus larges que les latéraux. Elles ont 10 étamines et 5 styles. Le calice possède 10 côtes vertes ou rougeâtres bien marquées.
Les feuilles sont opposées et lancéolées.
Le fruit est une capsule ovoïde à 5 dents.

Autres noms

Silene flos-cuculi, Lychnide fleur de coucou, Œillet des prés.

Étymologie

• Le nom de genre Lychnis (λυχνὶς) vient du grec λυχνός (lychnos) qui signifie « lampe », car les feuilles d’une espèce de ce genre, la Coquelourde des jardins (Lychnis coronaria), servaient à faire des mèches de lampe.
• Le nom d’espèce flos-cuculi signifie fleur de coucou, car la plante fleurit lorsque les coucous arrivent et se mettent à chanter.

Type végétatif

Vivace.

Taille

20 à 90cm de haut, 20 à 30 mm de diamètre pour la corolle.

Habitat

Prairies humides de 0 à 1400m.

Répartition géographique

Floraison

D’avril à août.

Parasites

Coléoptère Chrysomelidae : Cassida hemisphaerica
Coléoptère Cucrulionidae : Hypera arator
Diptères Agromyzidae : Amauromyza flavifrons, Liriomyza strigata, Ophiomyia melandricaulis, Ophiomyia melandryi
Diptères Anthomyiidae : Delia brunnescens, Delia coronariae, Pegomya flavifrons
Diptère Cecidomyiidae : Dasineura praticola
Diptère Drosophilidae : Scaptomyza graminum
Hémiptère Miridae : Dicyphus constrictus
Homoptère Aphidodae : Myzus certus
Homoptère Aphrophoridae : Philaenus spumarius
Lépidoptère Coleophoridae : Coleophora albella
Lépidoptères Noctuidae : Antitype chi, Hadena bicruris, Hadena confusa, Sideridis rivularis
Thysanoptère Thripidae : Frankliniella intonsa
Champignons : Caryophylloseptoria lychnidis, Microbotryum coronariae, Microbotryum violaceum, Puccinia arenariae, Synchytrium aureum, Uromyces gypsophilae

Utilisation

Ses feuilles et ses tiges contiennent de la saponine, servant de savon naturel.

Espèces semblables

Aucune avec ces pétales très découpés en 4 lobes linéaires.

Sources

• Flora Gallica, Biotope éditions
• Dictionnaire étymologique de la flore française, A. Gentil
FLOREALPES
Maflorefc
ID-Botanica
Wikipédia
Au jardin, conseils en jardinage
INPN
GBIF
Plant Parasites of Europe

2022

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :