Aller au contenu

Œillet superbe (Dianthus superbus)

Publié le 15 octobre 2022

Dernière mise à jour il y a 4 mois

Linnaeus, 1755

Cet œillet a des fleurs très particulières, aux pétales très finement et longuement frangés

Famille : Caryophyllaceae

Difficulté de détermination

Statut de conservation

Espèce protégée

Préoccupation mineure à l’échelle européenne.
Quasi menacée à l’échelle nationale.
Préoccupation mineure en Aquitaine et Midi-Pyrénées, Quasi menacée en Franche-Comté et Lorraine, Vulnérable en Auvergne, En danger en Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Alsace, Poitou-Charentes et Champagne-Ardenne, En danger critique en Ile de France, Disparue de Picardie, Centre et Bourgogne.

Protections / Menaces

L’espèce est en régression, en particulier dans les plaines d’Europe de l’ouest. L’assèchement des zones humides et l’abandon des pratiques empêchant la fermeture des milieux (pâturage extensif et coupe régulière – mais tardive) en sont la cause principale.

Identification

L’Œillet superbe (Dianthus superbus) est une plante à tige dressée et ramifiée en haut.
L’inflorescence est ramifiée, à fleurs solitaires ou par deux. Ces dernières sont hermaphrodites et de couleur rose pâle à violet. Les pétales, au nombre de 5, sont très étroits la base et profondément découpés en longues franges fines à l’extrémité. Ils possèdent des poils pourpres près de la base et sont tachés de vert à la gorge. Le calice est long et cylindrique avec à la base des écailles ovales terminées en pointe.
Les feuilles sont opposées, étroites, aigües et allongées.
Le fruit est une capsule cylindrique étranglée au sommet, dépassant un peu le tube du calice.

Autres noms

Œillet magnifique, Œillet à plumet, Mignardise des prés

Étymologie

• « Dianthus » vient du grec « Dios » signifiant « Zeus (=Jupiter) » et « anthos » qui signifie « fleur », hommage rendu à la beauté de ses fleurs.
• « Superbus » signifie « superbe, magnifique, fier, insolent » en latin. Le nom pourrait faire référence à la beauté de la fleur ou au port dressé de la plante.

Type végétatif

Vivace

Taille

20 à 40cm de haut, 20 à 35mm de diamètre pour la fleur.

Habitat

Prairies humides et lumineuses, forêts claires, également lisières plus sèches, jusqu’à 1700m.

Répartition géographique

Période d’observation

Êtres vivants associés

Coléoptère Cerambycidae : Agapanthia maculicornis
Coléoptère Curculionidae : Sibinia vittata
Diptère Agromyzidae : Amauromyza flavifrons
Lépidoptère Coleophoridae : Coleophora musculella
Lépidoptère Gelechiidae : Caryocolum pullatella
Champignon : Microbotryum superbum, Microbotryum violaceum, Mycosphaerella dianthi, Thecaphora saponariae, Uromyces dianthi

Reproduction / Dissémination

Elle se reproduit grâce à la pollinisation des arthropodes. Les graines sont disséminées par transport sur le plumage ou le pelage des animaux.

Réseau trophique

Il s’agit, comme tous les végétaux, d’un producteur primaire dans la chaine alimentaire (il est dit autotrophe). Quelques larves d’insectes vivent à ses dépens, dans les feuilles, les fruits ou les racines.

Espèces semblables

• L’Œillet de Montpellier (Dianthus hyssopifolius) lui ressemble mais ses pétales sont plus larges à la base et moins profondément découpés.

Sources

• Plantes de montagne, Biotope éditions
INPN
GBIF
FLOREALPES
Conservatoire botanique national du Bassin parisien
Tela Botanica
Quelle est cette plante
Plant Parasites of Europe

2021

Laisser un commentaire