Aller au contenu

Vipérine commune (Echium vulgare)

Dernière mise à jour il y a 1 mois par tifaeris

« Cette plante produit beaucoup de nectar et pendant très longtemps, elle attire donc énormément de butineurs »

Famille : Boraginaceae

Identification : La Vipérine commune (Echium vulgare) est une plante à tige dressée et souvent ramifiée, couverte de poils piquants et raides, à tache rougeâtre à leur base.
Ses fleurs sont hermaphrodites et disposées le long de la tige. Elles sont roses lorsqu’elles sont encore en bouton, puis violettes une fois ouvertes. La couleur blanche est rare. Elles possèdent 5 étamines de taille différente, toutes saillantes hors de la corolle, et un pistil à style bifide.
Les feuilles sont oblongues, lancéolées, couvertes de soies raides. Elles possèdent une seule nervure. Les feuilles inférieures sont pétiolées.
Le fruit est un nucule brun.

Taille : 30 à 150cm de haut.

Habitat : Friches et pelouses sèches et bien exposées, de 0 à 1800m.

Répartition géographique :

Floraison : D’avril à septembre. C’est une plante bisannuelle qui forme la première année une rosette de feuilles. La tige florale pousse la seconde année.

Hôtes :
Acarien Eriophyidae : Aceria echii
Coléoptère Cerambycidae : Opsilia coerulescens, Opsilia molybdaena
Coléoptère Chrysomelidae : Longitarsus aeneus, Longitarsus anchusae, Longitarsus cerinthes, Longitarsus corynthius, Longitarsus curtus, Longitarsus echii, Longitarsus exsoletus, Longitarsus fuscoaeneus, Longitarsus linnaei, Longitarsus nasturtii, Longitarsus niger, Longitarsus pinguis, Longitarsus quadriguttatus, Longitarsus succineus, Longitarsus weisei
Coléoptère Curculionidae : Herpes porcellus, Mogulones andreae, Mogulones asperifoliarum, Mogulones crucifer, Mogulones larvatus, Mogulones geographicus, Pachycerus segnis, Rhabdorrhynchus seriegranosus
Coléoptère Nitidulidae : Afrogethes planiusculus, Afrogethes tristis
Diptère Agromyzidae : Agromyza abiens, Chromatomyia horticola, Phytomyza medicaginis
Diptère Cecidomyiidae : Asphondylia echii, Contarinia echii
Hémiptère Anthocoridae : Orius niger
Hémiptères Aphididae : Aphis fabae, Aphis gossypii, Aphis spiraecola, Brachycaudus cardui, Brachycaudus helichrysi, Brachycaudus mordvilkoi
Hémiptère Asterolecaniidae : Planchonia arabidis
Hémiptère Coreidae : Ceraleptus lividus, Enoplops scapha
Hémiptère Cydnidae : Sehirus ovatus
Hémiptère Lygaeidae : Aellopus atratus
Hémiptère Miridae : Conostethus venustus, Plagiognathus fulvipennis, Ribautocapsus bruckii
Hémiptère Pentatomidae : Dolycoris baccarum, Eysarcoris ventralis, Stagonomus amoenus, Stagonomus bipunctatus
Hémiptère Scutelleridae : Psacasta exanthematica, Psacasta granulata
Hémiptère Tingidae : Dictyla echii, Dictyla humuli, Dictyla rotundata
Hémiptère Ulopidae : Utecha trivia
Lépidoptère Coleophoridae : Coleophora pennella
Lépidoptère Crambidae : Cynaeda dentalis, Udea ferrugalis
Lépidoptère Douglasiidae : Tinagma balteolella, Tinagma ocnerostomella
Lépidoptère Erebidae : Euplagia quadripunctaria, Phragmatobia fuliginosa, Spilosoma lubricipeda
Lépidoptère Gelechiidae : Ethmia aurifluella, Ethmia bipunctella, Ethmia terminella
Lépidoptère Geometridae : Synopsia sociaria
Lépidoptère Gracillariidae : Dialectica scalariella
Lépidoptère Hepialidae : Triodia sylvina
Lépidoptère Noctuidae : Actebia praecox, Diachrysia chrysitis
Lépidoptère Nymphalidae : Vanessa cardui
Lépidoptère Psychidae : Apterona helicoidella
Lépidoptère Sesiidae : Tinthia tineiformis
Lépidoptère Tortricidae : Cnephasia incertana, Cnephasia pasiuana, Cnephasia stephensiana, Lobesia artemisiana
Thysanoptère Thripidae : Rubiothrips vitalbae

Espèces semblables :
• La Vipérine à feuilles des plantain (Echium plantagineum) a des fleurs plus grosses, avec seulement deux étamines saillantes, elle possède des nervures très saillantes sur le dessous des feuilles.
• La Vipérine de Crête (Echium creticum subsp. creticum) n’a que deux étamines saillantes, ses fleurs sont plus grosses et de couleur rouge ponceau.
• La Vipérine des Pyrénées (Echium asperrimum) la Vipérine d’Italie (Echium italicum) ont des fleurs blanchâtres ou roses.
• Les autres n’ont pas les étamines saillantes (ou alors très peu).

Sources :
Flora Gallica, Biotope éditions
FLOREALPES
Maflorefc
Préservons la Nature
Identifier une plante
Wikipédia, l’encyclopédie libre
Identification Assistée par Ordinateur
INPN
Plant Parasites of Europe

2022

2021

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :