Aller au contenu

Verge d’or (Solidago virgaurea)

Dernière mise à jour il y a 3 semaines par tifaeris

Cette plante assez variable est très utilisée en homéopathie. Elle fait des fleurs jaunes vif.

Famille : Asteraceae

Difficulté de détermination

Statut de conservation

Préoccupation mineure à l’échelle nationale (même statut dans toutes les régions) et européenne.

Identification

La Verge d’or (Solidago virgaurea) est une plante assez variable, à tige dressée souvent ramifiée en haut.
L’inflorescence est en panicule multilatérale dressée généralement assez dense. Les fleurs sont jaunes, les intérieures tubulées, les extérieures ligulées et espacées les unes des autres. Les bractées de l’involucre sont de taille inégale et disposées sur plusieurs rangs.
Les feuilles sont alternes, lancéolées, pétiolées, entières ou irrégulièrement dentées. Elles possèdent de nombreuses nervures secondaires.
Les fruits sont des akènes côtelés jaunâtres cylindriques surmontés d’une aigrette de poils.

En France, il existe deux sous-espèces :
Solidago virgaurea subsp. virgaurea, répartie dans presque tout le pays de 0 à 2300m.
Solidago virgaurea subsp minuta, poussant dans le Jura, les Alpes, les Pyrénées et le Massif central, de 1500 à 2800m. Cette sous-espèce est plus petite que la nominale (5 à 30cm contre 10 à 150cm) et ses capitules sont plus gros.

Autres noms

Solidage verge-d’or, Baguette d’Aaron, Herbe des Juifs

Étymologie

Solidago vient du latin « solidor » qui signifie « consolider », ou du latin « solidum » qui signifie « solide, sain » et « agere » qui signifie « faire, rendre » en référence à ses propriétés vulnéraires.
virgaureae vient de « virga » qui en latin signifie « baguette, verge », et « aurea » qui signifie « or », en référence à la disposition des fleurs jaunes, en grappes allongées.
• Le nom d’Herbe des Juifs est le surnom donné aux plantes utilisées du 13ème siècle au 18ème siècle par les Juifs du Comtat Venaissin pour teindre en jaune les chapeaux qu’ils étaient obligés de porter comme signe distinctif (Solidago virgaurea mais aussi Reseda luteola étaient utilisées).

Type végétatif

Vivace

Taille

5 à 150cm de haut

Habitat

Landes, dunes, lieux rocailleux, lisières forestières, berges de rivières, de 0 à 2800m.

Répartition géographique

Floraison

De juillet à octobre.

Parasites

Coléoptère Cerambycidae : Phytoecia nigricornis
Coléoptère Curculionidae : Orthochaetes setiger
Diptères Agromyzidae : Calycomyza solidaginis, Liriomyza eupatorii, Nemorimyza posticata, Ophiomyia curvipalpis, Ophiomyia maura, Ophiomyia paramaura, Phytomyza solidaginis, Phytomyza virgaureae
Diptère Anthomyiidae : Pegomya nigrisquama
Diptère Cecidomyiidae : Dasineura virgaeaureae
Diptère Syrphidae : Cheilosia caerulescens
Diptères Tephritidae : Campiglossa grandinata, Campiglossa loewiana, Campiglossa solidaginis, Cornutrypeta spinifrons
Homoptères Aphididae : Brachycaudus helichrysi, Pemphigus trehernei, Uroleucon solidaginis
Hyménoptères Tenthredinidae : Pachyprotasis rapae, Pachyprotasis simulans
Lépidoptères Coleophoridae : Coleophora amellivora, Coleophora proterella, Coleophora ramosella, Coleophora virgaureae
Lépidoptère Crambidae : Anania fuscalis, Anania terrealis
Lépidoptères Gelechiidae : Gnorimoschema epithymella, Gnorimoschema valesiella
Lépidoptères Geometridae : Chloroclystis v-ata, Eupithecia absinthiata, Eupithecia catharinae, Eupithecia cauchiata, Eupithecia centaureata, Eupithecia expallidata, Eupithecia orphnata, Eupithecia subfuscata, Eupithecia virgaureata, Eupithecia vulgata
Lépidoptère Glyphipterigidae : Digitivalva solidaginis
Lépidoptères Noctuidae : Cucullia asteris, Cucullia dracunculi, Cucullia gnaphalii, Lacanobia contigua, Lacanobia thalassina, Xestia ashworthii
Lépidoptères Pterophoridae : Hellinsia chrysocomae, Hellinsia osteodactylus, Hellinsia pectodactylus, Hellinsia tephradactyla, Platyptilia calodactyla
Lépidoptère Pyralidae : Phycitodes albatella
Lépidoptères Tortricidae : Argyrotaenia ljungiana, Cochylis dubitana, Cochylidia heydeniana, Cochylidia implicitana, Cochylidia subroseana, Eriopsela quadrana, Eucosma aemulana, Eucosma aspidiscana, Eupoecilia angustana, Falseuncaria ruficiliana, Pelochrista decolorana, Phalonidia curvistrigana, Syndemis musculana
Thysanoptères Thripidae : Thrips flavus, Thrips trehernei
Champignons : Bremia lactucae, Cercosporella virgaureae, Coleosporium asterum, Fusicladium virgaureae, Golovinomyces asterum, Plasmopara solidaginis, Puccinia eriophori-alpini, Puccinia virgae-aureae, Synchytrium aureum, Uromyces sommerfeltii

Utilisation

Elle est utile contre l’insuffisance hépatique, l’arthrite et les rhumatismes. Elle a des vertus digestives. Appliquée en compresse, elle accélère la cicatrisation des coupures.
En infusion, les fleurs sont utilisées pour lutter contre les calculs rénaux, les cystites et les calculs vésicaux.

Espèces semblables

• Le Solidage géant (Solidago gigantea) et la Verge d’or du Canada (Solidago canadensis) sont des espèces nord américaines naturalisées. Les inflorescences sont horizontales ou retombantes, à fleurs plus petites et serrées, placées toutes du même côté des rameaux. Les nervures secondaires des feuilles sont moins nombreuses (de 2 à 4).
• Les genres Senecio et Jacobea ont les bractées de l’involucre disposées sur un seul rang et ayant toutes à peu près la même taille.
• Il y a une espèce pour laquelle je n’ai pas trouvé de critères nets de différenciation : l’Inule visqueuse (Dittrichia viscosa). Cette espèce est absente de Norvège, où j’ai photographié l’individu présenté ici. Elle serait glanduleuse.

Sources

• Flora Gallica, Biotope éditions
• Guide expert des plantes de montagne; Biotope éditions
• Dictionnaire étymologique de la flore française, A. Gentil
Maflorefc
notesdeterrain.over-blog.com
Wikipédia
INPN
GBIF
Fondation David Suzuki – Un monde. Une nature
solidage_verge_dor_page_1.pdf (cooperative-apicole.fr)
Monaco Nature Encyclopedia
Plant Parasites of Europe

2021

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :