Aller au contenu

Isotoma sp

Publié le 10 décembre 2022

Dernière mise à jour il y a 2 mois

Bourlet, 1839

Ce genre largement répandu comprend des espèces pour la plupart très difficiles à identifier sur photo

Ordre : Collembola
Sous-ordre : Entomobryomorpha
Infra-ordre :
Super famille : Isotomoidea
Famille : Isotomidae
Sous-famille : Isotominae
Tribu :
Genre Isotoma
Espèce 

Difficulté de détermination du genre

Difficulté de détermination des espèces

Identification

Le genre Isotoma comprend des espèces au corps allongé et recouvert de longues soies. Les macrosetae sont présentes sur tous les segments abdominaux, ces derniers ayant tous à peu près la même taille. Ils possèdent 8+8 ocelles. La couleur varie du jaune au noir, en passant par le vert et le rougeâtre.

Les espèces sont pour la plupart difficiles à distinguer, en particulier celles qui sont de couleur uniforme (que ce soit vert, jaune, rougeâtre ou bleuâtre car il y a des variations de ces couleurs au sein d’une même espèce). Pour les séparer, il faut voir l’aspect d’une dent à la base de la furca (simple ou bifide).
Isotoma riparia semble être la seule espèce du genre à posséder une ligne médiane sombre sur le dessus du corps.

Voici la liste des espèces moniale :
Isotoma acrea : Canada, Alaska
Isotoma anglicana : Arctique et subarctique, Europe, Asie centrale et de l’ouest, zone méditerranéenne, Canada, Alaska, côte Pacifique de l’Amérique du nord
Isotoma arctica : Arctique et subarctique, Canada, Alaska
Isotoma aspera : Côte Pacifique de l’Amérique du nord
Isotoma burkhardti : Andes
Isotoma caeca : Europe
Isotoma caerulea : Europe
Isotoma crassicornis : ?
Isotoma decorata : Sahara, désert d’Arabie, désert de Syrie, désert de Lout, désert du Thar
Isotoma delta : Etats-Unis, Amérique centrale, Caraïbes
Isotoma diverticula : Himalaya
Isotoma exiguadentata : Nouvelle-Zélande
Isotoma finitima : Arctique et subarctique
Isotoma fulva : Andes
Isotoma galapagoensis : Andes, Galapagos 
Isotoma gandhi : Andes
Isotoma glauca : Canada, Alaska
Isotoma gracilliseta : Chine, Japon, Corée
Isotoma grana : Chine, Japon, Corée
Isotoma hibernica : Europe
Isotoma himalayana : Himalaya, Inde
Isotoma incerta : Andes
Isotoma innominata : Europe
Isotoma iranica : Asie centrale et de l’ouest
Isotoma kosiana : Europe
Isotoma littoralis : Chine, Japon, Corée
Isotoma longispina : Etats-Unis (2/3 est)
Isotoma mackenziana : Arctique et subarctique, Etats-Unis (2/3 est)
Isotoma malvinensis : Patagonie
Isotoma masatierrae : Archipel Juan Fernández
Isotoma melanocephala : Chine, Japon, Corée
Isotoma modesta : Europe
Isotoma nepalica : Himalaya
Isotoma nishihirai : Asie du sud est continentale
Isotoma ornata : Patagonie
Isotoma pallidafasciata : Nouvelle-Zélande
Isotoma perkinsi : Hawaï
isotoma pinnata : Chine, Japon, Corée
Isotoma plumosa : Himalaya
Isotoma protocinerea : ?
Isotoma rhopalota : Europe
Isotoma riparia : Arctique et subarctique, Europe, Eurasie du nord, zone méditerranéenne, (?) Amérique du nord (?)
Isotoma sarkundensis : Himalaya
Isotoma schalleri : Amazonie
Isotoma semenkevitshi : Europe
Isotoma silvatica : Patagonie
Isotoma sinensis : Chine, Japon, Corée
Isotoma spelaea : Europe
Isotoma spinicauda : Himalaya, Aie centrale et de l’ouest, Inde, (?) Chine, Japon, Corée (?)
Isotoma subcaerulea : Europe
Isotoma subviridis : Canada, Alaska, côte Pacifique de l’Amérique du nord, (?) Caraïbes (?)
Isotoma tahitiensis : Polynésie
Isotoma termitophila : Sud ouest de l’Australie
Isotoma tesselata : Pampa
Isotoma tigrinella : Patagonie
Isotoma tridenticulata : Chine, Japon, Corée
Isotoma tridentifera : Malaisie, Cap, Australie
Isotoma tridentina : Europe
Isotoma turbotti : Antarctique et subantarctique
Isotoma vaillanti : zone méditerranéenne
Isotoma variodentata : Asie centrale et de l’ouest
Isotoma viridis : Arctique et subarctique, Amérique du nord, Caraïbes, Europe, nord de l’Eurasie, Asie centrale et de l’ouest, Chine, Japon, Corée, zone méditerrannéenne, Macaronésie, Asie du sud est continentale, Sahara, désert d’Arabie, désert de Syrie, désert de Lout, désert du Thar

En France, nous n’aurions d’après le « Catalogue des collemboles de France » que Isotoma viridis, mais d’après le site Collembola.org, il pourrait aussi y avoir (espèces notées d’Europe, au moins certaines présentes dans les pays limitrophes) : Isotoma anglicana, Isotoma caeca, Isotoma caerulea, Isotoma hibernica, Isotoma innominata, Isotoma kosiana, Isotoma modesta, Isotoma rhopalota, Isotoma riparia, Isotoma semenkevitshi, Isotoma spelaea, Isotoma subcaerulea, Isotoma tridentina, Isotoma vaillanti

Étymologie

« Isotoma » vient du grec « ísos » qui signifie « égal » et « tomós » qui signifie « coupure », peut être en référence aux segments abdominaux ayant tous la même longueur (contrairement aux Entomobryidae chez qui le 4ème segment est allongé).

Taille

Jusqu’à 4 mm

Habitat

Au sol dans les prairies et les forêts humides, sur les plages, dans la toundra, mais aussi dans les milieux secs et sablonneux

Répartition géographique

Comportement

Selon les espèces et leur tolérance, ils se réfugient dans les crevasses du sol lorsque le temps devient trop sec

Période d’observation

Biologie

La reproduction est sexuée. Les œufs de certaines populations d’Isotoma viridis peuvent survivre à une inondation prolongée (plusieurs mois). Il peut arriver qu’ils éclosent sous l’eau, les jeunes peuvent alors survivre dans l’habitat aquatique pendant 10 à 15 jours.

Réseau trophique

Les collemboles participent à la confection d’humus fertilisant les sols. Ils sont les proies de nombreux autres arthropodes comme par exemple les acariens, les chilopodes, les araignées et les carabiques.

Régime

Algues et champignons

Genres semblables

• Chez le genre Isotomurus, les macrosètes ne sont présentes que sur les segments 4, 5 et 6.
• Le genre Pseudisotoma a une pilosité plus courte et plus dense sur le corps, et ses segments abdominaux 5 et 6 sont fusionnés.

Sources

Checklist of the Collembola of the World
Catalogue des collemboles de France
AJC Springtails
Tests on the Collembola Isotoma viridis, Folsomia fimetaria and Folsomia candida
Temperature-controlled under-water egg dormancy and postflood hatching in Isotoma viridis (Collembola) as forms of adaptation to annual long-term flooding
Collembola of Fennoscandia and Denmark: Entomobryomorpha and Symphypleona

2021

Laisser un commentaire