Aller au contenu

Damaeidae

Publié le 11 décembre 2022

Dernière mise à jour il y a 4 jours

Berlese, 1896

Les acariens de cette famille sont très complexes à identifier. Ils ont la particularité d’amasser divers débris et leurs anciennes mues sur le dessus de leur corps., en particulier les nymphes

Ordre : Sarcoptiformes
Sous-ordre : Oribatida
Infra-ordre : Brachypylina
Super famille : Damaeoidea
Famille : Damaeidae
Sous-famille :
Tribu :
Genre 
Espèce 

Difficulté de détermination de la famille

Difficulté de détermination des genres et espèces

Identification

Les Damaeidae ont un notogastre globuleux, bien arrondi au bord antérieur, possédant 8 paires de soies alignées en deux rangées longitudinales incurvées, et 3 paires supplémentaires à la marge postérieure. Le prodorsum est triangulaire, sans lamellae, et est bien différencié du notogastre. Le sensillus est long et fin et le bothridium a un rebord élargi en forme d’entonnoir. Les pattes sont généralement longues et moniliformes, les tibias et les fémurs étant renflé à l’apex. Ils peuvent être de couleur brun foncé à noire, les plus petits sont brun rougeâtre, brun clair ou jaunâtre.
Les nymphes possèdent une épingle sur le notogastre qui est utilisée pour attacher les scalps exuviaux. Beaucoup d’adultes possèdent également les scalps juvéniles ou une couche de débris sur le notogastre.

La famille est riche en espèces et certaines caractéristiques morphologiques ont tendance à se produire de manière irrégulière. Tous les auteurs ne sont pas d’accord sur la division des genres, pour certains il y aurait plusieurs familles, d’autres gardent la notion de sous-genre, d’autres séparent les sous genres en genres.
Le premier point de la clé des Oribates allemands est le nombre de soies sur les fémurs et la présence ou l’absence de Spinae adnatae, des épines situées au bord avant du notogsatre. Ces épines pourraient éventuellement être visibles sur photo, mais elles ne permettent pas à elles seules d’identifier un genre (dont l’existence est de tout manière incertaine).

Acanthobelba heterosetosa : Corée
Acanthobelba tortuosa : Japon
Belba (Belba) aegrota : Europe centrale
Belba (Belba) alpina : Suisse
Belba (Belba) aurata Caucase
Belba (Belba) barbata : Japon
Belba (Belba) clavasensilla : Mexique
Belba (Belba) compta : Euroatlantique
Belba (Belba) cornuta : Chine sud-orientale.
Belba (Belba) corynopus : Holarctique et Ghana oriental
Belba (Belba) crassisetosa : Mongolie
Belba (Belba) daghestanica : Europe du sud est
Belba (Belba) dubinini : Paléarctique (Europe oriental sauf le nord et l’ouest de la Sibérie
Belba (Belba) flagellata : Taïwan
Belba (Belba) flammeisetosa : Asie centrooccidentale
Belba (Belba) globiceps : Italie
Belba (Belba) helvetica : Suisse
Belba (Belba) interlamellaris : Sud du paléarctique occidental (Macaronésie, Madère et Ukraine)
Belba (Belba) jacoti : Sud est des Etats-Unis
Belba (Belba) limasetosa : Sud est de l’Europe
Belba (Belba) macropoda : Java
Belba (Belba) meridionalis : Paléarctique méridional (sud de l’Europe et sud du paléarctique oriental)
Belba (Belba) minor : Autriche
Belba (Belba) minuta : Paléarctique méridional (Roumanie et Asie centro-occidentale)
Belba (Belba) mongolica : Mongolie
Belba (Belba) paracorynopus : Paléarctique (Roumanie et est du paléarctique oriental)
Belba (Belba) patelloides : Paléarctique occidental (excepté le nord)
Belba (Belba) pectinifera : Nouvelle guinée
Belba (Belba) piriformis : Autriche
Belba (Belba) prasadi : Mongolie
Belba (Belba) pulchra : Autriche
Belba (Belba) rossica : Paléarctique (Europe orientale et Paléarctique oriental)
Belba (Belba) sarvari : Asie centro-occidentale
Belba (Belba) sasakawai : Chine et Japon
Belba (Belba) sculpta : Méditerrannée occidentale
Belba (Belba) sellnicki : Paléarctique (Ukraine et est du Paléarctique oriental)
Belba (Belba) servadeii : Italie
Belba (Belba) subtilis : Nouvelle Guinée
Belba (Belba) tenuisetosa : Asie centro-occidentale
Belba (Belba) unicornis : Est du Paléarctque oriental
Belba (Belba) ursina : Norvège
Belba (Belba) verrucosa : Paléarctique (Europe : excepté ouest et Paléarctique oriental) et Taïwan
• Belba (Belba) verrucosa verrucosa : Paléarctique (Europe : excepté ouest et Paléarctique oriental)
• Belba (Belba) verrucosa japonica : Japon et Taïwan
Belba (Caenobelba) alleganiensis : Néarctique septentrional
Belbodamaeus (Belbodamaeus) marginatus : Caucase
Belbodamaeus (Belbodamaeus) tuberculatus : Paléarctique (Europe orientale et Paléarctique oriental)
Belbodamaeus (Lanibelba) pini : Néarctique
Belbodamaeus (Protobelba) californica : Etats-Unis occidental
Damaeus (Damaeus) ainu : Japon
Damaeus (Damaeus) angustipes : Etats-Unis oriental
Damaeus (Damaeus) appalachicus : Est des Etats-Unis
Damaeus (Damaeus) arvernensis : Ouest de l’Europe
Damaeus (Damaeus) auritus : Holarctique (Paléarctique : fréquent et Groenand)
Damaeus (Damaeus) australis : Etats-Unis
Damaeus (Damaeus) bulbipedata : Etats-Unis (Kentucky)
Damaeus (Damaeus) bulbofemoralis : Asie centro-occidentale
Damaeus (Damaeus) costanotus : Chine
Damaeus (Damaeus) crispatus : Paléarctique (Europe et Pakistan)
Damaeus (Damaeus) echinopus : Sud-est de l’Europe
Damaeus (Damaeus) flagellatus : Chine sudorientale
Damaeus (Damaeus) flagellifer : Paléarctique occidental (excepté le nord)
Damaeus (Damaeus) formica : Chili
Damaeus (Damaeus) foroliviensis : Italie
Damaeus (Damaeus) glycyphagoides : Caucase
Damaeus (Damaeus) granulatus: Autriche
Damaeus (Damaeus) grossmani : Etats-Unis sud-oriental
Damaeus (Damaeus) lengersdorfi lengersdorfi : Europe centrale
Damaeus (Damaeus) lengersdorfi moraviae : Tchéquie
Damaeus (Damaeus) longipes : « Yougoslavie »
Damaeus (Damaeus) maximus : Europe méridionale (Espagne et Roumanie)
Damaeus (Damaeus) nidicola : Euroatlantique
Damaeus (Damaeus) nivalis : Pologne et Etats-Unis (Tennessee)
Damaeus (Damaeus) opilioides : Etats-Unis (Caroline du nord)
Damaeus (Damaeus) ortizi : Espagne
Damaeus (Damaeus) pseudoauritus : Caucase
Damaeus (Damaeus) recasensi : Méditerrannée occidentale
Damaeus (Damaeus) riparius : Paléarctique (fréquent)
Damaeus (Damaeus) selgae : Espagne
Damaeus (Damaeus) smirnovi : Paléarctique (Europe orientale : Excepté nord, et est du Paléarctique oriental)
Damaeus (Damaeus) tauricus : Ukraine
Damaeus (Damaeus) tenuitibialis : paléarctique oriental (excepté nord)
Damaeus (Damaeus) torquisetosus : Espagne
Damaeus (Adamaeus) firmus : Europe méridionale (Bulgarie et Roumanie)
Damaeus (Adamaeus) onustus : Paléarctique occidental (fréquent), Ethiopie (Tanzanie)
Damaeus (Epidamaeus) aborigensis : Est de la Russie asiatique
Damaeus (Epidamaeus) affinis : Paléarctique (nord-est du Paléarctique occidental et centre-ouest du Paléarctique oriental)
Damaeus (Epidamaeus) aleinikovae : Est de la Russie européenne
Damaeus (Epidamaeus) angulatus : Japon
Damaeus (Epidamaeus) angustirostratus : Mongolie
Damaeus (Epidamaeus) aokii : Mongolie
Damaeus (Epidamaeus) arcticola: Boréal
Damaeus (Epidamaeus) bacillum: Japon
Damaeus (Epidamaeus) bakeri : Boréal
Damaeus (Epidamaeus) berlesei : Paléarctique occidental (excepté le nord)
Damaeus (Epidamaeus) bituberculatus : Paléarctique
Damaeus (Epidamaeus) brevisetosus : Mongolie
Damaeus (Epidamaeus) brevitibialis : Nord de l’Europe
Damaeus (Epidamaeus) canadensis : Néarctique (Etats-Unis : Ilinois, et Canada
Damaeus (Epidamaeus) chukchi : Est de la Russie asiatique
Damaeus (Epidamaeus) cincinnatus : Nord-est de la Chine
Damaeus (Epidamaeus) coreanus : Est du Paléacrtique oriental
Damaeus (Epidamaeus) coxalis : Boréal
Damaeus (Epidamaeus) craigheadi : Etats-Unis (New Hampshire)
Damaeus (Epidamaeus) crassisensillatus : Mongolie
Damaeus (Epidamaeus) culterisetosus : Mongolie
Damaeus (Epidamaeus) elegantis : Chine sud-orientale
Damaeus (Epidamaeus) farinosus : Suède
Damaeus (Epidamaeus) flagelloides : Chili
Damaeus (Epidamaeus) flexispinosus : Sud-est de l’Europe
Damaeus (Epidamaeus) flexus : Japon
Damaeus (Epidamaeus) floccosus : Néarctique septentrional
Damaeus (Epidamaeus) floridus : Sud-est des Etats-Unis
Damaeus (Epidamaeus) folium : Japon
Damaeus (Epidamaeus) fortisensillus : Japon
Damaeus (Epidamaeus) fortispinosus : Boréal
Damaeus (Epidamaeus) fragilis : Japon
Damaeus (Epidamaeus) gibbofemoratus : Alaska
Damaeus (Epidamaeus) gilyarovi : Est de la Russie asiatique
Damaeus (Epidamaeus) globifer : Etats-Unis nord-oriental
Damaeus (Epidamaeus) golosovae : Asie centro-occidentale
Damaeus (Epidamaeus) granulatus : Mongolie
Damaeus (Epidamaeus) groenlandicus : Boréal (Groenland et ouest de la Sibérie)
Damaeus (Epidamaeus) hammerae : Est de la Russie asiatique
Damaeus (Epidamaeus) hastatus : Alaska.
Damaeus (Epidamaeus) inornatus : Groenland
Damaeus (Epidamaeus) johnstoni : Asie centro-occidentale
Damaeus (Epidamaeus) kamaensis : Paléarctique
Damaeus (Epidamaeus) karelicus : Nord-est de l’Europe
Damaeus (Epidamaeus) khustaiensis : Mongolie
Damaeus (Epidamaeus) kodiakensis : Boréal (Néarctique septentrional, est du paléarctique oriental)
Damaeus (Epidamaeus) koyukon : Néarctique septentrional
Damaeus (Epidamaeus) longipedus : Caucase
Damaeus (Epidamaeus) longisetosus : Europe centro-méridionale
Damaeus (Epidamaeus) longispinosus : Chine sud-orientale
Damaeus (Epidamaeus) longitarsalis : Boréal
Damaeus (Epidamaeus) mackenziensi : Néarctique septentrional
Damaeus (Epidamaeus) michaeli : Etats-Unis oriental
Damaeus (Epidamaeus) microspinus : Est- du Paléarctique oriental
Damaeus (Epidamaeus) mitlsensillus : Mexique
Damaeus (Epidamaeus) mongolicus : Mongolie
Damaeus (Epidamaeus) nasutus : Néarctique septentrional
Damaeus (Epidamaeus) olitor : Etats-Unis (Caroline du nord)
Damaeus (Epidamaeus) paraspinosus : Paléartique oriental (nord-est et sud de la Sibérie)
Damaeus (Epidamaeus) pavlovskii : Paléarctique (sud-est de l’Europe et Asie centro-occidentale)
Damaeus (Epidamaeus) pinguis : Caucase
Damaeus (Epidamaeus) plumosus : Europe occidentale (centro-méridional)
Damaeus (Epidamaeus) pseudotatricus : Est- du Paléarctique occidental
Damaeus (Epidamaeus) puritanicus : Holarctique
Damaeus (Epidamaeus) pyrenaicus : Espagne
Damaeus (Epidamaeus) quadrituberculatus : Paléarctique (Europe centro-méridionale : Roumanie, et Asie centro-occidentale)
Damaeus (Epidamaeus) setiger : Europe orientale (excepté le nord)
Damaeus (Epidamaeus) subiasi : Espagne
Damaeus (Epidamaeus) tatricus tatricus : Holarctique
Damaeus (Epidamaeus) tatricus diversus : Autriche
Damaeus (Epidamaeus) tecticola tecticola : Europe
Damaeus (Epidamaeus) tecticola romaniae : Roumanie
Damaeus (Epidamaeus) tenuipes : Holartique (Europe occidentale : iles Britanniques, ouest du Paléarctique oriental, iles Kouriles et Groenland)
Damaeus (Epidamaeus) tenuisetosus : Mongolie
Damaeus (Epidamaeus) tenuissimus : Néarctique septentrional
Damaeus (Epidamaeus) trigonalis : Groenland
Damaeus (Epidamaeus) tritylos : Boréal (Néarctique septentrional et est de la Russie asiatique)
Damaeus (Epidamaeus) uenoi : Corée
Damaeus (Epidamaeus) variabilis : Japon
Damaeus (Epidamaeus) verrucatus : Japon
Damaeus (Epidamaeus) yunnanensis : Chine sud-orientale
Damaeus (Eudamaeus) pomboi : Açores
Damaeus (Paradamaeus) clavipes : Paléarctique occidental (fréquent)
Dameobelba minutissima : Paléarctique (Paléarctique occidental et est de la Russie asiatique)
Metabelba (Metabelba) aphelesa : Etats-Unis (Colorado)
Metabelba (Metabelba) benoiti : Tanzanie
Metabelba (Metabelba) filippovae : Caucase
Metabelba (Metabelba) flagelliseta : Sud-est de l’Europe
Metabelba (Metabelba) glabriseta : Ethiopie et Angola
Metabelba (Metabelba) heteropoda : Congo
Metabelba (Metabelba) horrida : Congo
Metabelba (Metabelba) machadoi : iles Canaries
Metabelba (Metabelba) monilipeda : Caucase
Metabelba (Metabelba) obtusa : Nouvelle-Zélande et Inde (Bengale occidental)
Metabelba (Metabelba) orientalis : Vietnam
Metabelba (Metabelba) papillipes : Holarctique (Paléarctique occidental : moins fréquent au nord, ouest de la Sibérie et Etats-Unis)
Metabelba (Metabelba) paraitalica : Caucase
Metabelba (Metabelba) parapulverosa : Europe centro-méridionale
Metabelba (Metabelba) propexa : Europe centrale
Metabelba (Metabelba) propinqua : Italie
Metabelba (Metabelba) pseudoitalica : Caucase
Metabelba (Metabelba) pulverulenta : Holartique (Paléarctique : fréquent, et Etats-Unis : Virginie)
Metabelba (Metabelba) rara : Paléarctique (sud-est de l’Europe et ouest de la Sibérie)
Metabelba (Metabelba) rohdendorfi : Europe centro-orientale
Metabelba (Metabelba) singularis : Autriche
Metabelba (Metabelba) tanganyikensis : Tanzanie
Metabelba (Allobelba) aculeata : Europe méridionale (Bulgarie ey Roumanie)
Metabelba (Neobelba) pseudopapillipes : Europe méridionale
Metabelba (Parametabelba) ericius : Sud-est de l’Europe
Metabelba (Parametabelba) italica : Europe centro-méridionale
Metabelba (Parametabelba) lanceolata : Hollande
Metabelba (Parametabelba) platynotus : Méditerrannée occidentale
Metabelba (Parametabelba) rhodopeia : Sud-est de l’Europe
Metabelba (Parametabelba) romandiolae : Sud-ouest de l’Europe
Metabelba (Parametabelba) sphagni : Euro-atlantique
Metabelbella (Metabelba) clavigera : Tchéquie
Metabelbella (Metabelba) gratiosa : Europe centro-orientale (excepté le nord)
Metabelbella (Metabelba) interlamellaris : Méditerrannée occidentale
Metabelbella (Metabelba) janae : Espagne
Metabelbella (Metabelba) kosarovi : Bulgarie
Metabelbella (Metabelba) macerochaeta : Sud-est de l’Europe
Metabelbella (Metabelba) phalangioides : Méditerrannée occidentale
Metabelbella (Metabelba) soror : Europe rientale centrale
Metabelbella (Metabelba) tichonravovi : Ukraine (Crimée)
Metabelbella (Metabelba) zachvatkini : Caucase
Metabelbella (Akrodamaeus) flagellata : Néotropicale (Bolivie et chili)
Metabelbella (Akrodamaeus) inaequipes : Etats-Unis (Caroline du nord)
Metabelbella (Akrodamaeus) longiseta : Néarctique
Metabelbella (Akrodamaeus) meridiana : Chili
Nortonbelba italica italica : Méditerrannée occidentale
Nortonbelba italica plesiomorphica : Espagne
Parabelbella (Parabelbella) crenatosetosa : centre du Paléarctique oriental
Parabelbella (Parabelbella) elisabethae : paléarctique (centre de la Russie européenne et Asie centro-occidentale)
Parabelbella (Parabelbella) exilior : Italie
Parabelbella (Parabelbella) grancanariae : Canaries
Parabelbella (Nododamaeus) monticola : Pakistan
Parabelbella (Nododamaeus) perona : Etats-Unis (Colorado)
Parabelbella (Tectodamaeus) armatus : Est du Paléarctique oriental
Parabelbella (Tectodamaeus) breviseta : Chine sud-orientale
Parabelbella (Tectodamaeus) cuii : Chine sud-orientale
Parabelbella (Tectodamaeus) exserta : Chine sud-orientale
Parabelbella (Tectodamaeus) exspinosa : Chine sud-orientale
Parabelbella (Tectodamaeus) furcata : Chine sud-orientale
Parabelbella (Tectodamaeus) spiniger : Chine sud-orientale
Parabelbella (Tectodamaeus) striata : Est du Paléarctique oriental
Parabelbella (Tectodamaeus) wulongensis: Chine sud-orientale
Parabelbella (Tectodamaeus) yaoi : Chine sud-orientale
Porobelba grandjeanica : Espagne
Porobelba parki : Etats-Unis centro-oriental
Porobelba robusta : Autriche
Porobelba spinosa : Paléarctique (fréquent)
Spatiodamaeus boreus : Europe orientale
Spatiodamaeus crassispinosus : Autriche
Spatiodamaeus diversipilis : Europe centrale
Spatiodamaeus fageti : Europe orientale
Spatiodamaeus glabrisetus : Hollande
Spatiodamaeus similis : Europe centrale
Spatiodamaeus subverticillipes : Paléartique (Europe orientale et Paléartique oriental)
Spatiodamaeus verticillipes : Holartique (Paléartique occidental : fréquent, et Etats-Unis : New Hampshire
Subbelba (Subbelba) elisae elisae : Canaries
Subbelba (Subbelba) elisae fuerteventurae : Canaries
Subbelba (Subbelba) elisae grancanariae : Canaries
Subbelba (Subbelba) montana : Paléarctique (Euro-atlantique et Asie centro-occidentale)
Subbelba (Subbelba) partiocrispa : Eurosibérienne (Europe orientale : excepté le sud, et Sibérie)
Subbelba (Dyobelba) armata : Chili
Subbelba (Dyobelba) biclavata : Paléarctique oriental (centro-oriental)
Subbelba (Dyobelba) carolinensis : Sud-est des Etats-Unis
Subbelba (Dyobelba) kushiroensis : Japon
Subbelba (Dyobelba) paucituberculata : Corée
Subbelba (Dyobelba) reevesi : Etats-Unis (New Hampshire).
Subbelba (Dyobelba) tectopediosa : Etats-Unis (Caroline du nord)
Subbelba (Quatrobelba) neonominata nom. nov. : Néarctique

Taille

De 0,5 à 1,5 mm

Habitat

Litière, humus, bois en décomposition, mousses, jusqu’à plus de 3000m d’altitude en Amérique centrale

Répartition géographique

Plus répandus dans les sols forestiers des zones tempérées, boréales et subarctiques des régions paléarctiques et néarctiques

Comportement

L’accumulation d’exuvies et de débris sur le notogastre servent probablement de camouflage contre les prédateurs

Biologie

La plupart des espèces se reproduisent de manière sexuée, mais il est probable que certaines se reproduisent par parthénogénèse compte-tenu du peu de mâles trouvés dans les populations.
La fécondation est indirecte : les mâles déposent des spermatophores à longue tige sur le sol, recueillis par les femelles via leur orifice génital. Chez le genre Damaeus s.l., une prélarve immobile sans pattes (visible par une fente longitudinale de la coquille de l’œuf) a été trouvée, reposant jusqu’à 2 semaines avant l’éclosion de la larve. Chez certaines autres espèces (par exemple chez Belba corynopus), la larve éclot directement de l’œuf. La durée du cycle peut varier (en fonction de la températures et autres conditions environnementales) de 64 à 360 jours, jusqu’à 634 jours chez Damaeus (Adamaeus) onustus.

Réseau trophique

Ce sont des acteurs essentiels dans la confection de l’humus, indispensable au développement des végétaux. Ils régulent également la densité de champignons qui pourraient autrement nuire à certaines plantes. Ils peuvent servir de nourriture à d’autres arthropodes, mais aussi à certains oiseaux

Régime

Champignons et algues vertes

Familles semblables

De manière générale, il semble que l’habitus général soit caractéristique mais j’ai bien du mal à trouver des photos des familles qui pourraient être similaires. J’ai tenté d’en regrouper quelques unes qui, à première vue avec les schémas, pourraient ressembler aux Damaeidae (mais il est possible qu’en réalité, l’habitus des animaux vivant soit bien différent… ou pas). A noter que les nymphes de toutes ces familles (sauf les Quadropiidae, les Oppiidae et les Suctobelbidae) possèdent également des scalps (cependant, je ne sais pas si elles accumulent en plus des scalps des débris comme le font les Damaeidae).

• Les Ctenobelbidae me semblent les plus proches. Ils ont deux longues carènes lamellaires parallèles sur le prodorsum (=costulae).
• Les Ameridae n’ont pas le prodorsum et le notogastre clairement différenciés, il n’y a pas de bordure entre les deux. Le notogastre est déprimé dans sa partie antérieure.
• Les Amerobelbidae ont la marge antérieure du notogastre tronquée.
• Les Eremobelbidae ont un pattern particulier sur le notogastre, formé d’un quadrillage dont les lignes ressemblent à un collier de perles.
• Les Damaeolidae possèdent 4 larges dépressions sur le notogastre (voir ici).
• Les Eremaeidae possèdent des lamellae ou des costulae, sauf le genre Tricheremaeus qui possède 14 à 22 paires de très longues soies à la marge du notogastre.
• Les Quadropiidae sont très petits (240μm), le bord antérieur du notogastre est indistinct et avec 3 paires de costulae longitudinales partant des épaules.
• Les Oppiidae n’ont pas l’air d’avoir ces deux rangées de soies alignées sur le notogastre (les soies sont placées de manière moins ordonnée et non uniquement sur deux rangées).
• Les Suctobelbidae ont l’air d’avoir diverses structures en relief sur le prodorsum, les soies lamellaires sont souvent rapprochées et placées sur une zone chitineuse compacte.

Sources

• Hornmilben (Oribatida). Die Tierwelt Deutschlands und der angrenzenden Meeresteile, 76 Teil, Gerd Weigmann
• Liste systématique, synonymique et biogéographique des Oribates du monde (1758-2002)
Variety of Life
Wikipedia, the free encyclopedia
Damaeidae | Zenodo
View of Damaeidae (Acari, Oribatida) from high mountains in Costa Rica and Panama

2021

Laisser un commentaire