Col du Tourmalet 28.06.2020

Deuxième jour Pyrénéen, au col du Tourmalet.

On commence la matinée avec quelques Marmottes des Alpes (Marmotta marmotta) qui prennent l’air, mais le brouillard est au rendez-vous donc pas de soleil pour le moment !

Nous en croiserons une autre plutôt sympa plus tard dans la journée, près du parking en haut du col.

Quelques groupes de Linottes mélodieuses (Linaria cannabina) mangent des graines près des chardons.

Nous prenons le sentier en direction du restaurant, qui passe par plusieurs zones d’éboulis. Dans ces zones, nous pouvons observer quelques Pipits spioncelles (Anthus spinoletta). Il n’y a pas encore de jeunes sortis du nid, mais les parents sont en plein nourrissage.

Les Traquets motteux (Oenanthe oenanthe) sont encore plus nombreux !

Nous croisons un jeune !

Quelques mâles chantent.

Tandis que les femelles surveillent les environs. L’une d’entre elle sortait du bain !

Arrivés près du grand parking, un mâle de Monticole de roche (Monticola saxatilis) se pose dans l’herbe relativement proche. Ses couleurs sont éclatantes !

Nous terminons avec celles que nous espérons toujours croiser au Tourmalet, les Niverolles alpines (Montifringilla nivalis). Au début nus ne voyons que deux adultes de loin, s’envolant vers les pylônes des remonte pentes. Nous finissons, toujours près du parking, par croiser une famille entière avec 6 jeunes !

Les jeunes se font nourrir de temps à autres, mais savent déjà chercher seuls leur nourriture, comme ici avec ces graines de pissenlits !

Certaines prennent un bain de poussière !

*Oiseaux observés*

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) : 1 passe en vol.
Vautour fauve (Gyps fulvus) : 3 en vol.
Accenteur mouchet (Prunella modularis) : 1 chante sur un buisson.
Craves à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax) : un groupe de 15 en vol.
Linotte mélodieuse (Carduelis cannabina) : un groupe de 6 en bord de chemin.
Monticole de roche (Monticola saxatilis) : 1 mâle
Niverolle alpine (Montifringilla nivalis) : une petite quinzaine en tout, adultes et jeunes.
Pipit spioncelle (Anthus spinoletta) : une quinzaine, beaucoup de chanteurs et pas mal au nourrissage.
Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) : environ 3 dans des zones à éboulis.
Traquets motteux (Oenanthe oenanthe) : une bonne 10aine dans les éboulis.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s