Ariège 19 novembre 2017

Une belle journée avec les cincles plongeurs que j’aime beaucoup. Alors que la dernière fois (début octobre quand même) c’était assez calme, pas plus d’un cincle ou deux, cette fois il y a un peu plus d’individus qui pêchent un peu partout sur la rivière. Certains sont très sympas et s’approchent d’eux-mêmes.

Très craquant le bec ouvert !

Un brin de toilette.
Ils aiment bien sauter de caillou en caillou, lorsqu’il plongent aussi c’est très souvent en sautant (comme sur la photo d’avant). Ces deux cailloux là étaient un peu éloignés l’un de l’autre, donc un petit coup d’aile a été nécessaire.

Et hop sans les ailes.

Un autre plongeon.
Le courant et l’automne viennent faire s’échouer des feuilles mortes sur les rochers, ce qui fait de jolis perchoirs originaux.

Larve de trichoptère trouvée.

 Dernier départ avant que la vallée ne soit plongée dans l’ombre, il n’est même pas 14h !
Sur le retour on tente de chercher les oedicnèmes. Nous ne les verrons pas. En revanche dans les champs, il y a pleins d’alouettes… des champs !
J’aperçois ce tarier pâtre au loin dans la végétation. Il semble avoir le bec plein, après avoir déclenché il s’avère qu’il a trouvé un gros grillon !

10 commentaires sur “Ariège 19 novembre 2017”

Laisser un commentaire