Domaine des oiseaux, brame du cerf en Ariège 07 octobre 2017

Nous commençons cette matinée photo en allant chercher l’élanion. Arrivés sur site, pas d’élanion en vue, mais il y avait une 15aine de milans royaux sur de grands arbres morts. Ils se sont envolés lorsque nous nous sommes approchés en voiture. Du coup on décide d’aller au DDO, dans un affût où pas mal de passereaux trainent. Il y a des ronciers et pas mal d’arbustes qui intéressent les petits oiseaux.

Le premier que nous photographions n’est pas très courant dans le coin, bien que ce ne soit pas une rareté, c’est un grosbec casse-noyaux ! Au début il était perché dans cet arbre, en hauteur.
Il disparait plus loin, mais nous gardons toujours un œil dessus, au cas où. Il finit par se rapprocher un peu, et se poser dans un cerisier où se trouvent déjà beaucoup de pinsons des arbres.

Finalement ce n’est pas un, mais deux grosbecs qui sont ensembles ! Les oiseaux attrapent les feuilles du cerisier du bout de leur bec, je pense qu’ils boivent la rosée matinale qui est déposée dessus.

Je ne pensais pas réussir ces photos, bon c’était loin et pas très net mais on voit bien le grosbec attraper la feuille de cerisier.

Au bout d’un moment, après s’être pas mal baladés dans le cerisier, les grosbecs se rapprochent. Dans le prunier, c’est très joli, encore à l’ombre mais l’arrière plan est éclairé. C’est mieux comme ça d’ailleurs, car cet endroit est à contre jour le matin.

Il n’est pas resté longtemps perché ici.

Et a vite filé dans le cornouiller. Le deuxième a pris le même chemin, mais plus caché dans la végétation.

Il s’est régalé des fruits un moment avant de reprendre sa route avec son congénère et de disparaitre définitivement.

On se concentre un peu sur les autres passereaux du coin du coup. Nous avons aussi observé un pinson du nord, mais il est resté à couvert. Pas comme ce mâle de fauvette à tête noire !
La femelle s’est montrée elle aussi ! Le soleil commence à sortir à certains endroits, la lumière n’est pas géniale.
Une mésange charbonnière.
Et un rougegorge familier, ils commencent à bien chanter.
Une bouscarle est venue dans le prunier, elle a chanté à moitié à découvert avant de disparaitre !
Nous partons l’après-midi dans les Pyrénées, un ami nous a invité faire le brame du cerf. Nous arrivons vers 15h, et entendons déjà le brame. Nous installons les filets à l’entrée du bois. Alors que je faisais les trous pour pouvoir passer l’objectif et que je testais la position de l’appareil, en regardant dans le viseur, je tombe pile sur un cerf en train de regarder dans notre direction ! Il est resté quelques secondes comme ça à nous regarder avant de faire tranquillement demi-tour.
2h30 plus tard il y a encore de la lumière, nous sommes en place depuis un moment. Plusieurs cerf brament assez près de nous, leur voix est impressionnante. L’un d’eux finit par sortir et brame au soleil. Après plusieurs vocalises, il fait demi-tour mais s’arrête un moment en regardant dans notre direction.

Le soleil finit par tomber derrière les montagnes, il n’est même pas 18h45. Le cerf revient.

Il n’est pas seul, il y a aussi une biche et un jeune. Voici le mâle avec le petit.

Puis le petit avec la biche.

On décide d’aller sur un autre spot avant qu’il fasse trop noir. Arrivés sur place, une clairière dans le bois, de plus en plus de cerf brament. A 19h30 l’un d’eux finit par sortir. Il faut monter pas mal les isos pour arriver à figer quelque chose.

Le cerf nous regarde, brame, et nous finissons par atteindre les limites de l’appareil, qui ne sait plus faire la mise au point à cause du noir. J’ai finit manuellement, mais à la fin même mes yeux ne voyaient plus rien ! Je suis quand même assez contente des photos.

9 commentaires sur “Domaine des oiseaux, brame du cerf en Ariège 07 octobre 2017”

Laisser un commentaire