Lac de Fabas 04 juin 2013

Je change un peu de coin et vers le lac et la forêt de Fabas, pour essayer de voir de nouvelles bestioles. Le lac est plus que plein avec la pluie et il n’est pas simple de le longer, même avec les bottes. Heureusement, la petite prairie en bordure est bien animée !

Il y a un nombre impressionnant d’ascalaphes soufrés qui volent et prennent le soleil.

Ascalaphe soufré

Ascalaphe soufré 3

Ascalaphe soufré 2

Près du lac dans les herbes hautes, un leste brun est posé. Ses yeux bleus contrastent bien avec son corps.

Leste brun

Leste brun 3

Leste brun 2

Un mâle evarcha arcuata se promène dans un buisson de ronces.

Evarcha arcuata

Evarcha arcuata 3

Evarcha arcuata 2

Une femelle d’azuré commun visite la prairie.

Azuré commun

Azuré commun 2

Du côté de Toulouse, je croise plutôt des cercopes intermédiaires. Ici, je n’ai croisé que des cercopes sanguins !

Cercope sanguin 3

Voici une mélitée des scabieuses, qui ressemble beaucoup à la mélitée des mélampyres. elle s’en distingue par sa tache discale noire oblique sur le dessus de l’aile antérieure et par sa bande postdiscale généralement coupée.  Ses dessins noirs sont souvent plus fins et moins marqués.

Mélitée des scabieuses

Mélitée des scabieuses 2

Une piéride de petite taille et à l’air frêle cherche un endroit ou se poser. C’est une piéride de la moutarde, ou bien une piéride de Réal. Les 2 espèces ne sont pas différentiables sur le terrain.

Piéride de la moutarde, Piéride de Réal

Piéride de la moutarde, Piéride de Réal 3

Piéride de la moutarde, Piéride de Réal 2

Des épeires de velours on fait leur toile ans les plantes basses.

Epeire de velours

Epeire de velours 2

Epeire de velours 3

Epeire de velours 4

Epeire de velours 5

Epeire de velours 6

Epeire de velours 7

Des thomises variables sont postées sur les marguerites au bord du chemin.

Thomise variable

Thomise variable 6

Thomise variable 5

Thomise variable 4

Thomise variable 3

Thomise variable 2

Toujours au bord du chemin, mais dans les herbes basses, une épeire dromadaire.

Epeire dromadaire

Un colépotère, la lepture bifasciée, se nourrit du pollen de cette marguerite. C’est une femelle, reconnaissable au dessin  noir en forme de losange sur ses élytres.

Lepture bifasciée

Une petite saltique colorée se balade de brin d’herbe en brin d’herbe. C’est un mâle de saltique de Sloane.

Saltique de Sloane

Saltique de Sloane 7

Saltique de Sloane 6

Saltique de Sloane 5

Saltique de Sloane 4

Saltique de Sloane 3

Saltique de Sloane 2

Une femelle agrion porte-coupe volette au bord du lac.

Agrion porte-coupe

Une thomise enflée mange sa proie sur une marguerite.

Thomise enflée

Voici une mélitée des mélampyres.

Mélitée des mélampyres

Mélitée des mélampyres 2

Une hespérie de la sanguisorbe.

Hespérie de la sanguisorbe

Voici une mélitée des centaurées, avec sa lunule plus grande que les autres sur l’aile antérieure.

Mélitée des centaurées 2

Mélitée des centaurées

Une très grande piéride parcours la prairie, puis finit par se poser. C’est un gazé, reconnaissable à ses nervures foncées.

Gazé 2

Gazé

Un moro-sphinx butine les fleurs tel un colibri.

Moro-sphinx

Moro-sphinx 3

Moro-sphinx 2

Pour finir, un mâle de saltique orangée fait sa toilette sur le chemin.

Saltique orangée

Laisser un commentaire