Jardin des plantes 27 février 2013

Petite sortie au jardin des plantes après la neige ! Tout à presque fondu, il reste juste quelques amas aux endroits les plus ombragés. On sent la fin de l’hiver, les oiseaux s’activent de plus en plus, chantent a tue tête et certains commencent à se soucier de leur nid. Dans un tout petit arbuste genre conifère de quelques centimètres de haut ( je ne suis pas très calée en botanique) je voyais quelque chose s’agiter. En regardant avec l’appareil, j’ai aperçu un troglodyte mignon. J’ai attendu un moment, il n’est pas sorti de la ! C’était certainement un mâle qui commençait a construire un nid. Ils en construisent plusieurs à différents endroits, puis la femelle choisit celui qui servira pour la nichée.

Les sittelles torchepot faisaient entendre leur jolie voix. Elles cherchaient aussi des graines, comme à leur habitude, puis en les observant dans un arbre dépourvu de feuilles, j’ai remarqué qu’elles rentraient, chacune leur tour, dans l’extrémité d’une grosse branche coupée. Il y avait une grosse fissure dans cette branche, au travers de laquelle on pouvait apercevoir un œil ou un bec par moments. Ça faisait vraiment penser à une fenêtre ! Elles aussi doivent surement chercher ou nicher, ce n’est d’ailleurs pas la seule anfractuosité qu’elles ont exploré.

Sittelle torchepot

Vue !

Sittelle torchepot 7

Dommage pour la branche !

Sittelle torchepot 6

Sittelle torchepot 3

Sittelle torchepot 5

Sittelle torchepot 4

Sittelle torchepot 2

Les geai des chênes continuaient à cacher des graines, souvent au sol ou comme le faisait au début celui-ci dans les branches basses d’un arbre. C’est assez intéressant de les observer faire quand ils recouvrent leur butin pour mieux le dissimuler. Ils prennent soigneusement dans leur bec tout ce qui peut faire l’affaire et passe à portée, feuille, branchette… et le posent là où ils ont mis la graine, en tassant doucement avec le bec à chaque fois. Ils ont des mimiques assez sympa je trouve !

Geai des chênes 2

Geai des chênes

Geai des chênes 4

Geai des chênes 3

Deux mésanges noires arpentaient les feuilles d’un…arbre ( il va falloir que j’apprenne à les identifier correctement, et puis au jardin des plantes certains troncs sont ornés de plaque précisant le nom de l’espèce). Une boite en fer accrochée au tronc a été visitée (je ne sais pas ce qu’est cette boite, il n’y a apparemment pas de nichoirs au jardin). Ces mésanges ne sont pas sédentaires ici, elles sont issues d’une migration, probablement du nord de l’Europe. Toutefois, dans les années 70, un couple de mésange noire a niché au jardin des plantes et y est resté environ 7 ans. Peut-être que celles-ci trouveront l’endroit à leur gout !

Mésange noire

Mésange noire 3

Mésange noire 2

Dans un cèdre.

Mésange noire 6

Mésange noire 5

Mésange noire 4

Les étourneaux sansonnet explorent la plate bande dans laquelle le troglodyte fait son nid ! Ils se perchent sur les rochers, et l’un d’eux me laisse approcher tout près !

Etourneau sansonnet 7

Etourneau sansonnet

Etourneau sansonnet 8

Etourneau sansonnet 6

Etourneau sansonnet 5

Etourneau sansonnet 4

Etourneau sansonnet 3

Etourneau sansonnet 2

Deux merles noirs, un mâle et une femelle, cherchent de quoi grappiller au bord d’une mini flaque d’eau.

Merle noir 3

Merle noir 2

Il y en a d’autres un peu partout, souvent dans la pelouse, parfois perché.

Merle noir

Merle noir 5

Merle noir 4

Il y avait pas mal de roitelets huppés, toujours dans des conifères, souvent des ifs. Ils s’agitaient entre les branches toujours a la recherche de bestioles, se poursuivaient parfois, et l’un d’eux n’arrêtait pas de chanter tout en cherchant à manger. Eux aussi viennent du nord de l’Europe, et y repartiront  bientôt.

Roitelet huppé

Roitelet huppé 7

Roitelet huppé 6

Roitelet huppé 5

Roitelet huppé 4

Roitelet huppé 3

Roitelet huppé 2

Les rouges-gorges étaient assez discrets ce jour là. J’en ai tout de même vu quelques-uns.

Rouge-gorge familier

Rouge-gorge familier 3

Rouge-gorge familier 2

Parce qu’il y en a tellement partout et que je ne les prend jamais en photo, voici un pigeon des villes.

Pigeon biset

Les canards colverts n’arrêtent pas de plonger, de se baigner et de faire des acrobaties dans l’eau. Voici une canne qui plongeait en se retournant dans l’eau. Puis elle frappait ensuite l’eau de ses ailes.

Canard colvert

Canard colvert 2

Canard colvert 3

Laisser un commentaire