Miramelle des moraines (Podisma pedestris)

Ordre : Orthoptera
Sous-ordre : Caelifera
Infra-ordre : Acrididea
Super famille : Acridoidea
Famille : Acrididae
Sous-famille : Catantopinae 
Tribu : Podismini
Genre : Podisma
Espèce : Podisma pedestris

Identification : La Miramelle des moraines (Podisma pedestris), appelée aussi Criquet marcheur, est un criquet assez trapu possédant de petits élytres bien séparés, atteignant le bord postérieur du tergite 2. La face inférieure des fémurs postérieurs est rouge pâle. Les tibias postérieurs sont bleuâtres.
Le mâle est de coloration bariolée avec du noir, du jaune et du brun rouge.
La femelle est plus uniforme, beige ou gris brunâtre pâle, avec quelques dessins noirs sauf sur le dessus de l’abdomen.

Étymologie : « Podisma » vient du grec « Podismos » qui signifie mesure pied par pied, lié également à « Podismatus« , qui signifie arpenté pied par pied. « Pedestris » signifie en latin « qui est à pied ». Son nom fait donc référence à son mode de déplacement, la marche, étant donné les ailes très réduites.

Taille : 18 à 25 mm pour le mâle, 24 à 30 mm pour la femelle.

Habitat : Milieux rocheux et caillouteux à végétation rare ou rase, de 500 à 2800m.

Répartition géographique : Alpes et Pyrénées pour la France, rare dans le Massif Central. C’est une espèce eurosibérienne à répartition arctique-alpine. Dans le nord de son aire, elle est présente depuis la Scandinavie jusqu’en Sibérie centrale et en Mongolie, ainsi qu’en Chine. En Europe occidentale, on ne la trouve que dans les massifs montagneux.

Parade : Le mâle effectue des mouvements de balancements du corps en se rapprochant lentement de la femelle.

Période d’observation : De juin à novembre, avec un pic entre juillet et septembre.

Hibernation : Oeufs.

Régime : Végétaux, parfois insectes morts.

Espèces semblables :
La Miramelle du Ventoux (Podisma amedegnatoae) femelle possède généralement une paire de taches noires sur le dessus des tergites. On la trouve dans les Alpes.
La Miramelle de ligure (Podisma dechambrei) a généralement les élytres qui n’atteignent pas le bord postérieur du T2. On la trouve dans les Alpes.
La Miramelle subalpine (Miramella alpina) est généralement verte et noire, rarement noire, ses tibias postérieurs ne sont pas bleutés.
La Miramelle des frimas (Melanopus frigidus) a les élytres très rapprochés l’un de l’autre, on la trouve dans les Alpes.
La Miramelle pyrénéenne (Cophopodisma pyrenaea) et la Miramelle piémontaise (Epipodisma pedemontana) n’ont pas du tout d’élytres.

Sources :
Cahier d’identification des orthoptères de France, Belgique, Luxembourg et Suisse.
Guide des sauterelles, grillons et criquets d’Europe occidentale.
A propos de Podisma pedestris (L., 1758) et des taxons apparentés, en France (Caelifera, Acrididae, Melanoplinae)
Pyrgus.de
Wikipedia
Wiktionnaire
Les cadastres antiques en Narbonnaise occidentale
Usito

2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s