Demi-argus (Cyaniris semiargus)

Identification : Le Demi-argus (Cyaniris semiargus) ne possède pas d’ocelle dans la cellule sur le dessous des ailes antérieures. Le dessous des ailes est brun ou gris-brun. Les ocelles du dessous des ailes antérieures sont alignés en courbe prononcée. Il ne possède aucune tache marginale ou submarginale sur le dessous, ni oranges ni noires. Les deux ocelles les plus hauts du dessous des ailes postérieures sont décalés vers la base de l’aile, et non alignés en ligne droite avec le 3ème ocelle juste en dessous. Il ne possède en général qu’un seul point noir à la base de l’aile postérieure (dessous).
Le mâle a le dessus bleu violet foncé avec une bordure sombre.
La femelle a le dessus entièrement brun foncé.
La sous espèce helena des montagnes grecques arbore des taches oranges submarginales sur le dessous des ailes postérieures.

Habitat : Prairies et champs de trèfles jusqu’à 2500m.

Répartition géographique : Il est répandu et localement commun dans presque toute l’Europe. On le trouve partout en France.

Période de vol : De mai à mi-octobre en une à deux générations.

Hivernation : Chenille.

Plantes hôtes : Trèfles (Trifolium), Anthyllides (Anthyllis), Mélilots (Melilotus), Luzernes (Medicago)…

Oeufs : Ils sont pondus sur les fleurs que les jeunes chenilles forent pour consommer les graines en formation.

Chenille : Elle peut atteindre 12 mm de long. Le corps est trapu, aplati latéralement et aminci à l’avant et à l’arrière. Le tégument est vert clair, parfois teinté d’ocre.Elle possède une ligne médio dorsale vert foncé. Les régions dorsales et latérales montrent quelquefois d’autres lignes sombres. La tête est rétractile, noir brillant.

Espèces semblables :
Le plus ressemblant est le genre Cupido, en particulier C.minimus et C.osiris. Ces papillons sont plus petits et possèdent généralement des taches sombres submarginales sur le dessous des ailes, les taches noires du dessous sont en général plus petites, ils possèdent deux points noirs basaux alors que Cyaniris semiargus n’en possède en général qu’un. Le dessous des ailes est plutôt gris clair que beige.
L’Azuré des cytises (Glaucopsyche alexis) a des ocelles nettement plus gros sur le dessous de l’aile antérieure que celles du dessous de l’aile postérieure, et le dessous est plutôt gris clair.
Les autres ont soit un point noir cellulaire sur le dessous des ailes antérieures, soit des taches oranges submarginales sur le dessous des ailes postérieures, soit des taches sombres submarginales sur le dessous des ailes.

Sources :
Guide photo des papillons d’Europe (guides du naturaliste)
Papillons de France, Tristan Lafranchis
Guide des chenilles d’Europe, Les guides du naturaliste.

2018