Nemophora degeerella

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Adeloidea
Famille : Adelidae
Sous-famille : Adelinae
Tribu 
Genre : Nemophora
Espèce : Nemophora degeerella

Identification : Nemophora degeerella a les ailes antérieures orangées traversées par une bande transversale jaune à bords plus ou moins sinueux, bordée par de fines bandes gris-violet. La zone après cette bande est noire, traversée par des rayons oranges. La zone antémédiane est traversée par des lignes noires assez peu nombreuses, n’atteignant généralement pas la bande violette du dessous et accompagnées d’un nombre variable de bandes gris-violet.
Les mâles ont les antennes 4 fois plus longues que les ailes antérieures.
Les femelles ont les antennes un peu plus longues que les ailes antérieures et épaissies sur leur première moitié.

Taille : 16 à 23 mm d’envergure.

Habitat : Zones boisées souvent humides.

Période de vol : De mai mai à début juillet.

Hivernation : Chenille dans un abri de soie au milieu des feuilles.

Plante hôte : Anémone des bois (Anemone nemorosa).

Chenille : Elle vit dans un fourreau de débris végétaux au niveau du sol.

Espèces semblables :
Nemophora scopolii est toute récente en France (anciennement classée avec degeerella) et est très semblable. Elle lui ressemble beaucoup, son aile antérieure est un peu plus large, la bande claire médiane est plus large et les rayons postmédians jaunes sont bien visibles et clairs et occupent une plus grande partie de la zone postmédiane.
Nemophora congruella est aussi très semblable et fait partie de ce « complexe ». Chez cette espèce, la couleur de fond de l’aile antérieure serait entièrement jaune lumineux, alors que chez degeerella  cette couleur de fond a tendance à s’assombrir près de la large bande transversale. Les bandes longitudinales de la moitié basale de l’aile touchent la bande transversale violette du dessous.
Adela croesella lui ressemble beaucoup, sa bande transversale jaune a les bords plus rectilignes, elle se rétrécit en général de manière plus visible et régulière sur la costa, les bandes violettes qui la bordent sont plus larges et plus largement rebordées de noir, les lignes noires de la zone orange antémédianes sont plus nombreuses, atteignent le bord de la bande violette (c’est parfois aussi le cas chez Nemophora degeerella), elle possède aussi une tache mauve dans la zone antémédiane de l’aile mais celle-ci est plus courte que les lignes mauves de degeerella et située près de la base.
Nemophora ochsenheimerella a des bandes plutôt verticales qu’horizontales à l’apex des ailes.
Adela australis ne possède pas de stries longitudinales sombres et grises dans les parties cuivrées des ailes.

Sources :
https://oreina.org/artemisiae/index.php?module=actu&action=article&idactu=16
http://www.lepiforum.de/vergleich.htm
https://www.insecte.org/
http://www.papillon-poitou-charentes.org/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Accueil_principal
https://www.naturespot.org.uk/
https://www.quelestcetanimal.com/

2019