Dysmachus sp

Ordre Diptera
Sous-ordre : Brachycera
Infra-ordre : Asilomorpha
Super famille : Asiloidea
Famille : Asilidae
Sous-famille : Asilinae
Tribu
Genre : Dysmachus
Espèce

Identification : Les asiles de ce genre ne sont pas toujours identifiables sur photo. Je classerais ici celles qui ne peuvent être identifiées au-delà du genre.
Elles ont un corps gris brun assez velu, avec les soies ac et dc assez bien développées en avant de la suture et des soies latéro marginales sur les tergites. Elles possèdent un renflement facial bien développé. Les ailes sont hyalines et les pattes noires.
La femelle a l’ovipositeur compressé latéralement et assez épais, ses cerques sont enclos par le dernier tergite.

Espèces semblables :
Les pattes noires éliminent pas mal de candidats.
Didysmachus picipes mâle a l’hypopygium étroit et pointu à l’apex et l’ovipositeur de la femelle présente à sa base, ventralement, de longs poils.
Eutolmus rufibarbis a les soies présuturales réduites, le mâle a une saillie velue sur le dernier sternite, l’ovipositeur de la femelle est comme étranglé en son centre sur le dessous (vue de profil).
Chez les femelles du groupe Machimus (Machimus, Neoepitriptus et Tolmerus) les cerques ne sont pas enclos par le dernier tergite, ils sont situé à l’apex de l’abdomen lui donnant un aspect très pointu.
Les ac et dc présuturales des Machimus sont plus courtes (mais elles semblent assez courtes chez certaines espèces de Dysmachus).
Idem pour les Neoepitriptus qui semblent également plus sveltes.
Pareil pour les Tolmerus, qui semblent avoir très souvent des parties rousses aux pattes.
Philonicus albiceps a les soies ac et dc avant la suture très courtes.
Erax barbatus a les nervures transverses ombrées.

Sources :
Insecte.org
Diptera info
Clé Asilidae
Faune de France 17

2020

Avec la clé allemande, j’arrive avec un peu de mal à Dysmachus praemorsus pour cette femelle. Mais en la postant sur Diptera info, on me dit qu’il pourrait s’agir de D. harpax ou D. hamulatus, deux espèces absentes de la clé mais communes au sud de la France. Un mâle aurait visiblement été plus simple à identifier.