Orthochaetes setiger

Ordre : Coleoptera
Sous-ordre : Polyphaga
Infra-ordre : Cucujiformia
Super famille : Curculionoidea
Famille : Curculionidae
Sous-famille : Curculioninae
Tribu : Styphlini
Genre : Orthochaetes
Espèce : Orthochaetes setiger

Identification : Orthochaetes setiger a un corps oblong de couleur rousse. Ses élytres peuvent posséder sur le disque un anneau noir, parfois plein, ou des macules noires allongées. Ils ne sont pas étranglés en arrière de la base. Le corps est recouvert de soies blanches. Sur la tête, le rostre, le pronotum et les interstries pairs elles sont courtes et couchées. Sur les intestries impairs, qui sont saillants, elles sont plus longues et dressées. Le rostre est arqué et possède 4 carènes. Le funicule antennaire est composé de 6 articles, la massue est noire.
Il existe plusieurs variantes en plus de la forme nominale :
v. plagiatus : élytres entièrement noirâtres, avec la suture concolore ou rougeâtre. Se rencontre partout en France.
v. discoidalis  : diffère de la forme typique par l’arrière-corps plus court, plus fortement rétréci en arrière à partir du milieu : les interstries pairs subconvexes, les impairs seulement un peu plus relevés. Les soies moins dressées, le disque des élytres orné d’une tache transversale noire,
interrompue par la suture. Se rencontre dans les Alpes méridionales.
v. rubricatus : arrière-corps plus fortement élargi encore que chez discoidalis, plus brusquement rétréci postérieurement, le sommet plus long, plus acuminé, le disque des élytres avec un anneau transversal noir. Les interstries comme ceux de la forme typique. Se rencontre dans les Pyrénées.

Taille : 2,5 à 3,5 mm.

Habitat : Sous les mousses, dans les vieilles souches de pins. Europe centrale, Angleterre, Belgique, Suisse, Italie du Nord, Autriche.

Répartition géographique : Toute la France pour la forme typique, en plaine comme en montagne.

Période d’observation : Toute l’année.

Espèces semblables :
Orthochaetes cerdanicus a les élytres noirs à bords roux, mesure 2mm, a les élytres un peu plus courts. Il n’a été trouvé que dans les Pyrénées-Orientales, au sommet du Cambre d’Aze, au-dessus de Mont-Louis, sous les pierres, vers 2600 m d’altitude.
Orthochaetes insignis et extensus n’ont pas les soies des élytres dressées, elles sont courbées vers le bas.
Le genre Styphlus a un funicule antennaire de 7 articles, avec la massue rougeâtre, les élytres sont plus ou moins étranglés latéralement derrière la base.
Le genre Cotaster a le pronotum et les élytres avec de gros points de ponctuation.

Sources :
Le Monde des insectes
Coléoptères Curculionides troisième partie (faunedefrance.org)

2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s