Chrysomèle fastueuse (Chrysolina fastuosa)

Ordre : Coleoptera
Sous-ordre : Polyphaga
Infra-ordre : Cucujiformia
Super famille : Chrysomeloidea
Famille : Chrysomelidae
Sous-famille : Chrysomelinae
Tribu : Chrysomelini
Genre Chrysolina
Espèce : Chrysolina fastuosa

Identification : La Chrysomèle fastueuse (Chrysolina fastuosa) est un insecte très coloré qui ne passe pas inaperçu. Son corps est arrondi et légèrement allongé, avec le pronotum transverse. La forme typique est de couleur vert métallique brillant. La suture et les marges latérales des élytres sont bleues. Elle possède en plus une large bande longitudinale rougeâtre ou dorée au centre de chaque élytre. Ses pattes et ses antennes sont verts métallique. La tête est généralement vert métallique elle aussi, parfois rouge. Il existe d’autres formes de couleur moins communes, uniformément vert, cuivré ou violet foncé.

Étymologie :
« Chrysos » signifie « or » en grec, « lina » est un prénom qui signifie « lin » en latin et « messagère » en grec.
« fastuosa » vient du latin « fastuosus » qui signifie « magnifique, luxueux ».

Taille : 5 à 7 mm.

Habitat : Bords de rivières, fossés, clairières, lisières des bois, plaines, forêts clairsemées de saules, dépressions interdunaires.

Répartition géographique : Toute l’Europe, est de l’Asie mineure, du Kazakhstan et de la Sibérie jusqu’au Japon.

Période d’observation : Toute l’année mais visibles surtout de juin à septembre.

Hivernation : Adulte, larve et nymphe.

Cycle : Il y a une seule génération par an. Les adultes ressortent en avril-mai puis se nourrissent du feuillage émergent un certain temps avant de s’accoupler en mai-juin. La ponte a lieu en juillet-août. Les œufs sont pondus individuellement ou en petit nombre sur la face inférieure des feuilles, généralement près des bords où les larves commenceront à se nourrir. Elles émergent au bout d’une semaine environ et grandissent vite, passant par 4 stades. Elles se nourrissent de nuit au sommet de la pante, se cachant en journée. Au terme de leur développement, elles descendent au pied de la plante et s’enfouissent de 3 à 5 cm dans le sol, construisant une chambre ou elle se transforme en nymphe. Les adultes émergent à l’automne, se nourrissent avant de s’enfouir dans de la mousse ou des touffes d’herbe pour passer l’hiver.

Plante hôte : Diverses lamiacées : Galeopsis, Lamium, Prunella vulgaris, Stachys byzantia, Leonurus cardiaca, Stachys palustris et aussi les orties (Urtica).

Espèces semblables :
Le genre Oreina a les élytres un peu plus allongés.
Pour la forme classique :
Chrysolina herbacea est de couleur plutôt verte, à reflets jaunes à orangés.
Chrysolina graminis est plus grande (valable pour toutes les formes), elle possède quelques reflets cuivrés et aussi parfois bleus mais est généralement moins vivement colorée. Les marges du pronotum sont un peu plus fortement ponctuées.

Sources :
Insecte.org
Quel est cet animal
Kerbtier.de
UK Beetles
Entomoland

2020