Lygaeidae

Ordre : Hemiptera
Sous-ordre : Heteroptera
Infra-ordre : Pentatomorpha
Super famille : Lygaeoidea
Famille : Lygaeidae
Sous-famille : Rhyparochrominae
Tribu : Rhyparochromini
Genre Raglius
Espèce : Raglius confusus

Identification : Raglius confusus est de couleur générale beige et noire. Son noirs : la partie antérieure du pronotum, y compris les marges latérales, deux taches aux angles postérieurs du pronotum, le scutellum, l’angle anal des cories, les fémurs (parfois les tibias), le premier article antennaire (parfois les autres sombres) et la membrane. L’apex des cories est blanc. La membrane possède une tache ronde blanche à l’apex. Les pattes et les antennes sont longues. Les fémurs 3 possèdent une série de petites dents aigues.

Taille : 6,9 à 7,7 mm.

Habitat : Thermophile, on la trouve au sol et sur la végétation herbacée des collines et des montagnes bien exposées.

Répartition géographique : Ponto-méditerranéen, remonte en Europe moyenne. En France, plus commune dans le Midi, semble absente au nord de la Loire.

Période d’observation : Potentiellement toute l’année, plus active à partir de mai.

Hivernation : Adulte.

Larve : Elle a un corps fin et allongé. Elle est de couleur noire avec des marques blanches sur les côtés du pronotum (au stade 4 et 5), sur les élytres et une bande transversale sur l’abdomen. La base de ce dernier est orange (blanche au stade 1). La moitié basale des antennes est orange, le reste est noir.

Régime : Graines.

Espèces semblables :
Raglius pineti et Raglius tristis ont les marges latérales du pronotum claires sur toute leur longueur.
Raglius alboacuminatus a les parties claires des cories d’un orange brique, les deux derniers articles antennaires sont noirs, les pattes brun clair. Le forme funerea de cette espèce est très sombre, plus sombre que R. confusus.
Le genre Xanthochilus n’a pas la membrane aussi noire, elle est plutôt blanche avec une tache noire centrale plus ou moins grosse. L’apex des cories n’est pas aussi nettement blanc.
Beosus maritimus est de couleur moins contrastée, la base de ses tibias est orange, le scutellum possède de petites taches blanches.
Beosus quadripunctatus a les parties claires du corps plutôt orange rougeâtre, la base de ses fémurs est aussi orange.
Lasiocoris anomalus a la membrane liserée de blanc.

Sources :
Le Monde des insectes
Hémiptères Lygaeidae euro-méditerranéens, volume 3

2021

Ordre : Hemiptera
Sous-ordre : Heteroptera
Infra-ordre : Pentatomomorpha
Super famille : Lygaeoidea
Famille : Lygaeidae
Sous-famille : Lygaeinae
Tribu :
Genre : Lygaeosoma
Espèce : Lygaeosoma sardeum

Identification : Lygaeosoma sardeum est de couleur générale brune. La tête et les antennes sont brun noir. Le pronotum est brun à deux lignes obliques luisantes en avant, à carène centrale plus pâle, souvent avec une tache claire au milieu de la base. Les angles postérieurs sont clairs. La pointe du scutellum est pâle. Le corps est recouvert d’une pubescence double, faite de soies courtes et couchées couplées à des soies dressées. La moitié postérieure des cories est ornée d’un réticule de nervures pâles. La membrane est noire avec deux taches blanches aux bords antérieurs, l’apex est clair à nervures sombres.

Taille : 3,5 à 4,8 mm.

Habitat : Milieux chauds et secs, dans les zones sableuses ou pierreuses à végétation basse.

Hivernation : Adulte dans la litière.

Oeufs : Ils sont pondus au sol, dans des microcavités. Ils sont courts, ovales, glabres et brillants. Ils mesurent 0,90mm de long, 0,58mm de diamètre.

Larves : Elles se développent de juillet à septembre. Elles onta un corps brun rougeâtre, l’abdomen plus clair, recouvert de poils pâles.

Espèces semblables :
Lygaeosoma anatolicum possède une pubescence courte et couchée et les cories ne possèdent pas de réticule de nervures.

Sources :
Faune de France 84a

2021

Ordre : Hemiptera
Sous-ordre : Heteroptera
Infra-ordre : Pentatomorpha
Super famille : Lygaeoidea
Famille : Lygaeidae
Sous-famille : Rhyparochrominae
Tribu : Drymini
Genre Scolopostethus
Espèce : Scolopostethus decoratus

Identification : Scolopostethus decoratus est de couleur générale noire et brune. La tête est noire, le thorax noir en avant et brun en arrière. Les cories sont claires sauf en arrière, avec 2 taches noires vers le milieu. L’espèce est macroptère avec une pubescence dorsale quasi nulle. Les antennes sont soit entièrement sombres avec seulement la base des 2 premiers articles claire (forme typique), soit avec l’article 1 clair, le 2 clair plus ou moins sombre postérieurement, les 2 suivants sombres (forme brevis). Les fémurs 1 sont largement assombris, les autres avec un anneau noir. Le rostre n’atteint pas les metacoxae. Il ne possède pas de tubercule pointu sur les mésopleures.

Taille : 3,3 à 4,2 mm.

Habitat : Landes à calluna et Erica et biotopes sableux, litière des forêts de bouleaux en Finlande et en Ukraine.

Répartition géographique : Très largement répandue en Europe.

Hivernation : Adulte.

Régime : Granivore, parfois prédateur d’autre petits arthropodes.

Espèces semblables :
Attention a la forme brevis qui a une coloration antennaire un peu différente et que je n’ai jamais rencontrée.
S. thomsoni est semblable, mais ses articles antennaires 3 et 4 sont un peu plus épais par rapport au 1 et 2, le second article est plus largement jaune, noir à l’apex, et le premier est noir à la base et jaune à l’apex.
S. patruelis a les cories nettement sombres dans leur moitié postérieure avec une tache pâle près du bord externe. Les articles antennaires 1 et 2 sont jaunâtres, les 3 et 4 plus ou moins assombris. Les fémurs n’ont généralement pas d’anneaux sombres.
S. pictus a les antennes plus élancées, nettement plus longues que la moitié du corps, entièrement pâles ou parfois avec les 2 derniers articles assombris.
S. cognatus a l’article 4 antennaire pâle, sombre à la base. Les cories sont claires en avant, largement assombries dans leur moitié postérieure, avec une tache claire près du bord externe.
S. puberulus a le rostre qui atteint les metacoxae et les antennes nettement bicolores, avec l’article 1 et 2 pâles et le 3 et 4 noirs.
S. grandis et S. affinis ont les deux premiers articles antennaires jaunes, grandis a l’apex du 2 sombre, affinis la base du 3 pâle, ils possèdent un tubercule pointu sur les mésopleures (visible de profil).
S. pilosus a des soies longues (aussi longues que le diamètre d’un article antennaire) et dressées sur le dessus.

Sources :
Faune de France 84b

2020

Ordre : Hemiptera
Sous-ordre : Heteroptera
Infra-ordre : Pentatomorpha
Super famille : Lygaeoidea
Famille : Lygaeidae
Sous-famille : Henestarinae
Tribu
Genre : Henestaris
Espèce : Henestaris laticeps

Identification : Henestaris laticeps a un corps ovale assez étroit de couleur brunâtre plus ou moins clair avec des marques sombres peu étendues. Les pattes et les antennes sont ponctuées de sombre. Les yeux sont sur des pédoncules saillants, droits ou légèrement dirigés vers l’avant. La membrane est blanchâtre ponctuée de sombre par endroits.
La larve a le corps ovale de couleur beigeâtre, ses yeux sont saillants.

Taille : 4,5 à 5,5 mm.

Habitat : Milieux salés secs et ensoleillés, sansouires, estuaires, falaises maritimes, également à moyenne altitude (1300m) dans des milieux non salés. Se tient souvent sous la végétation.

Répartition géographique : Sud de la France, littoral atlantique. Espagne, bassin méditerranéen.

Hivernation : Adulte.

Espèces semblables :
Henestaris halophilus et Henestaris irroratus ont les pédoncules oculaires plus ou moins dirigés vers l’arrière.

Sources :
Le Monde des insectes
Creative Commons (faunedefrance.org)

2020

Ordre : Hemiptera
Sous-ordre : Heteroptera
Infra-ordre : Pentatomorpha
Super famille : Lygaeoidea
Famille : Lygaeidae
Sous-famille : Orsillinae
Tribu : Orsillini
Genre : Belonochilus
Espèce : Belonochilus numenius

Identification : Belonochilus numenius est une punaise au corps allongé et possédant un long museau. Elle est de couleur brun orangé. Elle possède une épine sur le fémur 1.

Répartition géographique : Espèce originaire d’Amérique du nord, découverte dans le sud de la France en 2008.

Période d’observation : De mai à octobre.

Hivernation : Oeufs dans les boules de platanes, surtout celles tombées au sol , parfois adultes.

Plantes hôtes : Sycomores (Platanus sp), parfois Verges d’or (Solidago sp), Grande herbe à poux (Ambrosia trifida), Micocoulier occidental (Celtis occidentalis ) et Saules (Salix sp).

Espèces semblables :
Le genre Orsillus est semblable mais le museau est à peine moins long, leur corps à peine plus ovale et aplati et leur fémur 1 possède 3 épines.

Sources :
Le Monde des insectes
Belonochilus numenius, the sycamore seed bug, new record for the Iberian fauna (uac.pt)

2020

Ordre : Hemiptera
Sous-ordre : Heteroptera
Infra-ordre : Pentatomorpha
Super famille : Lygaeoidea
Famille : Lygaeidae
Sous-famille : Rhyparochrominae
Tribu : Rhyparochromini
Genre Rhyparochromus 
Espèce :

Identification : Je classerais ici les individus de ce genre que je n’ai pas pu identifier à l’espèce. Ce sera systématiquement le cas des larves, qui ne sont pas identifiables avec certitude sur photo. Elles sont de couleur brune assez sombre, avec la base de l’abdomen noire suivie de deux traits blancs longitudinaux puis de deux paires de taches blanches.

Genres semblables :
Pour les larves :
Les Beosus ont une bande sombre longitudinale sur l’abdomen.

Sources :
Le Monde des insectes

2020

Ordre : Hemiptera
Sous-ordre : Heteroptera
Infra-ordre : Pentatomorpha
Super famille : Lygaeoidea
Famille : Lygaeidae
Sous-famille : Rhyparochrominae
Tribu : Drymini
Genre : Scolopostethus
Espèce : Scolopostethus thomsoni

Identification : Scolopostethus thomsoni est une petite punaise de couleur générale noire et brune. Sa tête est noire.  Les articles 3 et 4 des antennes sont noirs et épaissis, l’article 2 est noir à l’apex. Son thorax est noir en avant, brun en arrière. Les cories sont jaunes brunâtres avec 1 ou 2 taches noirâtres vers le milieu et avec l’apex largement noirâtre. Il existe une forme brachyptère et une forme macroptère, moins commune. La membrane est bien développée chez les formes macroptères, elle est blanchâtre à nervures brunes et atteint l’apex de l’abdomen. Chez les formes brachyptères elle est réduite à des lobes blanchâtres laissant apparaitre les 3 derniers segments de l’abdomen. Le dessus du corps est recouvert d’une pilosité claire courte, éparse et presque couchée. Les mésopleures ne possèdent pas de tubercule (visible en vue de profil).

Taille : 3,4 à 4,1 mm.

Habitat : Biotopes ouverts et assez humides. Parait lié à diverses plantes en particulier les Orties (Urtica) mais aussi les Menthes (Mentha), les Spirées (Spiraea), les Bruyères (Calluna), les Tanaisies (Tanacetum), Digitale pourpre (Digitalis purpurea), Sphaignes (Sphagnum).

Répartition géographique : Répandu et souvent commun en Europe moyenne et septentrionale. Commun partout en France.

Hivernation : Adultes et larves dans les derniers stades.

Oeufs : Ils sont pondus de mai à fin août et se développent en 2 ou 3 semaines.

Régime : Granivore.

Espèces semblables :
Je n’ai pas trouvé sur la galerie d’insecte.org de punaise lui ressemblant et ayant des hémélytres aussi courts.
Pour une identification plus pointue, il faut voir plusieurs critères comme la longueur du rostre et la présence ou l’absence d’un appendice saillant sur les mésopleures (visible en stricte vue de profil, dépassant sur le dessous de l’insecte). Mais en regardant ce document à la page 186, la coloration des antennes avec les deux derniers articles un peu élargis ainsi que leur longueur et la pilosité courte et claire orientent vers cette espèce. Il est dit dans ce même document qu’il est parfois confondu avec S. decoratus mais ce dernier a les antennes presque entièrement noires et moins épaissies sur les deux derniers articles.

Sources :
Le Monde des insectes
Faune de France 84b

2020

Ordre : Hemiptera
Sous-ordre : Heteroptera
Infra-ordre : Pentatomorpha
Super famille : Lygaeoidea
Famille : Lygaeidae
Sous-famille : Rhyparochrominae
Tribu : Gonianotini
Genre : Emblethis 
Espèce : 

Identification : Les Emblethis sont des punaises au corps ovale, de couleur gris brun. Le pronotum est large et aplati sur les côtés.

Taille : 4 à 8 mm.

Habitat : Dans la litière, sous les pierres.

Hivernation : Adultes.

Régime : Granivore.

Espèces semblables : Je n’ai pas trouvé d’autres genres avec un pronotum aussi élargi sur les côtés.

Sources :
Insecte.org
Faune de France 84

2020

Ordre : Hemiptera
Sous-ordre : Heteroptera
Infra-ordre : Pentatomomorpha
Super famille : Lygaeoidea
Famille : Lygaeidae
Sous-famille : Lygaeinae
Tribu :
Genre : Spilostethus
Espèce : Spilostethus saxatilis

Identification : La Punaise à damier (Spilostethus saxatilis) est de couleur générale rouge et noire. Le pronotum est rouge avec 2 bandes noires longitudinales atteignant la tête. La tête est noire avec une tache rouge. Le scutellum est noir. La membrane est entièrement noire, sans tache blanche. Les cories sont entièrement cerclées de noir. Le connexivum est bicolore.

Taille : 9 à 12 mm.

Habitat : Végétation herbacée ou arbustive. Semble plus fréquent en montagne.

Répartition géographique : Grande partie de l’Europe (mais ne dépasse pas le nord de l’Allemagne), Afrique du Nord et Moyen-Orient.

Hibernation : Adulte.

Plantes hôtes : Rosacées, Apiacées, Astéracées et Asclépiadacées.

Larve : Elle est de forme ovale, au corps brillant et glabre, légèrement taché de noir avec des ébauches alaires soulignées de noir.

Espèces semblables : On la reconnait assez facilement notamment avec ses cories entièrement cerclées de noir.

Sources :
Clé punaises rouges
Hémiptères de France, Belgique, Luxembourg et Suisse, Romain Garrouste

2020

Ordre : Hemiptera
Sous-ordre : Heteroptera
Infra-ordre : Pentatomorpha
Super famille : Lygaeoidea
Famille : Lygaeidae
Sous-famille : Rhyparochrominae
Tribu : Rhyparochromini
Genre : Rhyparochromus 
Espèce : Rhyparochromus pini

Identification : Rhyparochromus pini a un corps allongé de couleur brune. La membrane est sombre. Les cories présentent une tache noire. Le thorax est sombre, plus clair dans sa moitié basale, et régulièrement liseré de pâle sur les côtés.

Taille : 7 à 8 mm.

Habitat : On la trouve au sol dans les bois et les landes.

Période d’observation : Potentiellement toute l’année.

Hivernation : Adultes.

Espèces semblables :
Rhyparochromus phoeniceus
ne possède pas ce fin liseré clair régulier sur toute la longueur des côtés du pronotum. Sa membrane semble plus constamment liserée de pâle.
Rhyparochromus sanguineus est rarissime en France (une seule donnée). La ponctuation de son pronotum est plus centrale et laisse des secteurs imponctués sur les marges postéro-latérales du pronotum. Elle ne possède pas ce liseré clair sur les bords latéraux du pronotum (ou alors ce dernier ne court pas sur toutes la longueur du pronotum).
Rhyparochromus vulgaris a les tibias 1 et 2 clairs et une marque blanche triangulaire sur chaque côté du pronotum.
Lasiocoris anomalus est de couleur généralement rougeâtre.
Graptopeltus lynceus a deux lignes blanches sur le scutellum (et non pas sur les cories juste à côté du scutellum) et sa silhouette est légèrement plus large et ovale.
Le genre Beosus est plus svelte et possède plus de jaune sur les pattes.
Le genre Eremocoris lui ressemble mais il a de petites taches claires sur les côtés de la membrane.

Sources :
Insecte.org
British bugs
Vert de Terre

2020

Ordre : Hemiptera
Sous-ordre : Heteroptera
Infra-ordre : Pentatomorpha
Super famille : Lygaeoidea
Famille : Lygaeidae
Sous-famille : Rhyparochrominae
Tribu : Megalonotini
Genre : Megalonotus
Espèce : Megalonotus sabulicola

Identification : Megalonotus sabulicola est une punaise au corps ovale. La tête et le pronotum sont noirs, les hémélytres jaune brun à apex noir, le tout recouvert d’une pubescence brune. La membrane est noire à tache basale et nervures pâles. Les angles postérieurs du pronotum ne sont pas prolongés en lobes. Les fémurs sont bruns, les tibias et le premier article des tarses entièrement jaunâtres. Le fémur 1 possède une forte épine. Le 2ème segment antennaire est jaune, l’apex du 1 et la moitié basale du 3 souvent jaune également.

Taille : 3,9 à 5,2 mm

Habitat : Jachères, bords de chemins, lisière des cultures.

Répartition géographique : Répandue et commune dans presque toute l’Europe centrale et méridionale.

Période d’observation : D’avril à novembre.

Hibernation : Adulte.

Oeufs : Ils sont brun clair et cylindriques, pondus individuellement sur les détritus végétaux et la mousse.

Larves : Elles apparaissent à partir de mi-mai et deviennent adultes fin juin.

Régime : Larves et adultes ponctionnent le contenu des graines tombées au sol de diverses plantes herbacées.

Espèces semblables :
Megalonotus chiragra a l’apex des tibias 2 et 3 assombri.
Megalonotus emarginatus a les angles postérieurs du pronotum qui sont prolongés en lobes.
Megalonotus antennatus f. meridiana a l’apex et la base des fémurs 1 largement éclaircis.
Megalonotus dilatatus a les tibias 2 et 3 bruns ou noir, les hémélytres sont souvent noires.
Megalonotus praetextatus a le dessus plus brillant et le pronotum glabre.
Megalonotus puncticollis a les cories entièrement brun sombre.
Les autres du genre ont également les fémurs jaunâtres à brun clair (parfois le fémur 1 un peu plus sombre).

Sources :
Insecte.org
Faune de France Lygaeidae, J. Péricart (clé p126)

2020