Ectopsocus petersi

Ordre : Psocoptera
Sous-ordre : Psocomorpha
Infra-ordre : Homilopsocidea
Super famille :
Famille : Ectopsocidae
Sous-famille :
Tribu :
Genre Ectopsocus
Espèce : Ectopsocus petersi

Identification : Ectopsocus petersi est un petit insecte discret de couleur brunâtre assez pâle, y compris la tête qui est claire. Il ne possède pas de cellule AP. Il a des marques sombres bien marquées à la marge des ailes au niveau des nervures.
Les mâles ont toujours les ailes plus longues que l’abdomen, mais les femelles peuvent avoir les ailes soit plus longues que l’abdomen, soit plus courtes que celui-ci.

Étymologie : « ecto » signifie « à l’extérieur, dehors» « Psocus » vient du Grec ancien « psôkhein  » qui signifie « broyer, mettre en miettes« . Psocus fait référence au nom vernaculaire de « psoque », que la plupart des personnes associent au « pou du livre », une espèce de psoque que l’on peut trouver en intérieur et pouvant grignoter les livres (il se nourrit surtout de moisissures). Mais la plupart des psoques vivent en extérieur, ils ne créent pas de dégâts mais au contraire participent à la fertilisation des sols. En ce qui concerne le nom d’espèce « petersi« , il lui a peut être été attribué en l’honneur de Wilhelm Peters, explorateur et zoologiste allemand (comme c’est le cas pour Philautus petersi, Amphibibien, et Tracheloptychus petersi, Reptile).

Taille : 1,5 à 2 mm.

Habitat : Sur les arbres, les arbustes, les piquets en bois, sous les feuilles mortes…

Répartition géographique : Côtes Atlantiques Européennes. Il a été importé aux Etats-Unis avec des plantes, chose qui a surement participé à son expansion plus à l’intérieur des terres Européennes.

Période d’observation : Toute l’année.

Régime : Il se nourrit sur divers arbres, champignons, fruits et dans la litière des feuilles.

Espèces semblables :
Ectopsocus briggsi et Ectopsocus meridionalis sont très ressemblant, les marques sombres de la marge de leurs ailes sont moins proéminentes, moins nettes et moins sombres.
Ectopsocus axillaris a la tête sombre.
Les autres possèdent une cellule AP.

Sources :
Insecte.org
Clé des Psoques
Usito
Amiens Faune et Flore
Ectopsocus petersi, nouveau Psocoptère pour le Luxembourg
NatureSpot

2020