Criquet jacasseur (Stauroderus scalaris)

Ordre : Orthoptera
Sous-ordre : Caelifera
Infra-ordre : Acrididea
Super famille : Acridoidea
Famille : Acrididae
Sous-famille : Gomphocerinae
Tribu : Gomphocerini
Genre : Stauroderus
EspèceStauroderus scalaris

Identification : Le Criquet jacasseur (Stauroderus scalaris) est de couleur fondamentale vert olivâtre, jaunâtre ou brune. Les tibias postérieurs sont rouges ou jaunes. Les ailes sont très enfumées, le champ médian des élytres élargi, le lobe basal présent. Les carènes latérales du pronotum sont infléchies à l’avant, divergentes à l’arrière. Les fovéoles teporales sont présentes, l’apex des antennes non élargi.
Le mâle a les élytres fortement rembrunis, le champ médian élargi présentant des nervures transverses régulières. Le champ costal est également élargi.
La femelle a les élytres moins rembrunis que le mâle, elle possède une ligne blanchâtre sur la côte élytrale. Le champ médian est élargi, un peu moins que chez le mâle, et sa nervation est plutôt réticulée.

Étymologie :
Le nom d’espèce « scalaris » signifie « en échelle » en latin, en référence aux nervures transversales du champ médian disposées telles une échelle.
Le nom commun « Criquet jacasseur » en référence à sa puissante stridulation répétée inlassablement.

Taille : 17 à 21 mm pour le mâle, 21 à 28 mm pour la femelle.

Habitat : Milieux herbacés secs, jusqu’à 2700 m, de préférence en montagne.

Répartition géographique : Sous une diagonale rejoignant les Pyrénées à la Suisse. C’est une espèce eurosibérienne à distribution boréo-montagnarde.

Période d’observation : De mai à octobre avec un pic entre juillet et septembre.

Comportement : Cette espèce émet (chez les deux sexes) un crépitement bruyant en vol.

Espèces semblables :
Le genre Stenobothrus est assez ressemblant, il ne possède pas de lobe basal.
Le genre Arcyptera est plus trapu, ce n’est pas le champ médian mais le champ intercubital qui est élargi.
Le Criquet ensanglanté (Stethophyma grossum) a une nervure intercalée dans le champ médian.
Le Criquet des adrets (Chorthippus apricarius) est une espèce plus petite, n’a pas pour le mâle les élytres aussi enfumés, idem pour la femelle même si la différence n’est pas aussi flagrante, la femelle ne possède pas cette ligne blanche sur le bord antérieur des élytres.

Sources :
Cahier d’identification des orthoptères de France, Belgique, Luxembourg et Suisse.
Guide des sauterelles, grillons et criquets d’Europe occidentale.

2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s