Solitaire (Colias palaeno)

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Papilionoidea
Famille : Pieridae
Sous-famille : Coliadinae
Tribu :
Genre : Colias
Espèce : Colias palaeno

Identification : Le Solitaire (Colias palaeno) est de couleur jaune assez pâle pour les mâles, blanche pour les femelles sur le dessus des ailes. Il possède une bande marginale noire pleine. Le dessous des ailes présente une suffusion gris verdâtre. Le dessous de l’antérieure possède une petite tache discale claire plus ou moins cerclée de noir. Le dessous de la postérieure possède un ocelle blanc simple non cerclé de rose.

Habitat : Marécages et tourbières, généralement près des bois. En altitude, milieux plus secs. Vers 1000m dans le Jura, entre 1500 et 2600 m dans les Alpes.

Répartition géographique : En France, Alpes et Jura. Présent dans toute la Scandinavie et en Europe centrale.

Période de vol : De juin à août.

Hivernation : Oeufs ou chenille.

Plantes hôtes : Airelle des marais (Vaccinium uliginosum), Myrtille (Vaccinium myrtillus).

Oeufs : Ils sont pondus isolément à la face supérieure des feuilles.

Chenille : Elle peut atteindre 35mm de long. Son corps est vert, finement piqueté de noir et avec une bande longitudinale latérale jaune. La tête est verte.

Chrysalide : Elle est fixée à une plante basse. Le stade nymphal dure une 15aine de jours.

Espèces semblables :
On reconnait l’espèce de ses proches à la suffusion grise sur le dessous des ailes et à la tache blanche simple non entourée de rose sous l’aile postérieure. Les plus semblables sont :
L’Ambré (Colias hecla), présent au nord de la Scandinavie, a la tache blanche du dessous de l’aile postérieure légèrement cerclée de rose. L’orange de ses ailes est beaucoup plus vif.
Le Virescent (Colias tyche), présent aussi dans le nord de la Scandinavie, a la tache blanche du dessous des ailes postérieures généralement moins nette, les bandes noires externes des ailes sont parcourues de taches blanches, il est généralement de couleur plus pâle dessus et dessous (critère non valable pour les femelles de C.palaeno qui sont blanches). Il possède parfois une ligne submarginale de taches sombres sur le dessous des ailes.

Sources :
https://www.insecte.org/
Papillons de France, Tristan Lafranchis
Papillons d’Europe et d’Afrique du nord, Guide Delachaux.
Guide photo des papillons d’Europe (guides du naturaliste)
Guide des chenilles d’Europe (guides du naturaliste)

2019