Petite violette (Boloria dia)

Identification : La Petite violette (Boloria dia) a le dessus des ailes orange à grosses taches noires. Le dessous des ailes a une suffusion brun violet plus ou moins étendue et de nombreuses taches nacrées. L’apex des ailes antérieures et postérieures est anguleux.

Habitat : Prairies et pelouses à hautes herbes jusqu’à 1500m.

Répartition géographique : On la trouve en Europe moyenne et dans certaines régions méridionales ou septentrionales. Presque partout en France.

Période de vol : De fin mars à septembre en 2 à 3 générations.

Hivernation : Chenille.

Plantes hôtes : Violettes (Viola sp.), Ronces (Rubus sp.).

Chenille : Elle peut atteindre 22 mm de long. Elle est de couleur gris foncé avec une ligne dorsale blanchâtre discontinue. Les flancs présentent une ligne longitudinale jaune rougeâtre. Elle possède des scoli jaunâtres à apex blanchâtre. Sa tête est noire.

Espèces semblables :
Avec le dessous :
Les taches nacrées dans la bande des ailes postérieures sont assez caractéristiques. Cette bande est par ailleurs bien délimitée et nette.
Le Grand collier argenté (Boloria euphrosyne) possède un petit point noir dans l’aire basale sous l’aile postérieure, et une seule tache nacrée dans la bande jaune.
Le Petit collier argenté (Boloria selene) possède dans la partie basale de dessous de l’aile postérieure un cercle noir, et ses taches du dessous ne sont pas nacrées mais blanches.
Les autres ont un dessous un peu différent, avec la bande de l’aile postérieure mal délimitée, ou sans taches nacrées, ou encore les ocelles submarginaux sont différents.

Sources :
Guide photo des papillons d’Europe (guides du naturaliste)
Papillons de France, Tristan Lafranchis
Guide des chenilles d’Europe (guides du naturaliste)

2017