Orthotaenia undulana

Ordre : Lepidoptera
Sous-ordre : Glossata
Infra-ordre : Heteroneura
Super famille : Tortricoidea
Famille : Tortricidae
Sous-famille : Olethreutinae
Tribu : Olethreutini
Genre : Orthotaenia
Espèce : Orthotaenia undulana

Identification : Orthotaenia undulana est de couleur générale brune. Elle possède une bande pâle antémédiane à bords ondulés. Elle a une zone basale et une bande médiane d’un brun foncé, piquetées d’écailles d’un brun plus clair. Le tiers apical est globalement plus pâle, fait de bandes beiges plus ou moins contrastées. La frange possède pas ou peu de zones sombres.

Taille : 15 à 20 mm d’envergure.

Habitat : Lisières et clairières forestières, fourrés.

Période de vol : De mai à juillet.

Plantes hôtes : Diverses plantes basses et arbres feuillus.

Œufs : Ils sont plats et pondus en groupes de dizaines d’œufs.

Chenille : Elle mesure jusqu’à 10 mm de long. Elle est de couleur brun rougeâtre avec la tête, la plaque prothoracique et la plaque anale noires. Elle vit dans une feuille enroulée.

Chrysalide : Elle est brune et mesure jusqu’à 7 mm de long. La chenille se transforme en chrysalide dans des feuilles enroulées.

Espèces semblables :
Ces petites tordeuses ne sont pas simples à identifier. J’ai essayé d’éliminer les espèces proches mais ce n’est pas toujours évident, à prendre donc avec des pincettes.
La Tordeuse du fraisier (Celypha lacunana) a la bande claire la plus proche de la base des ailes moins nettement délimitée délimitée, plus brouillonne et un peu moins épaisse. La bande sombre centrale est coupée par une bande longitudinale plus claire, souvent terminée par un point argenté. La frange possède des zones sombres plus évidentes à l’apex de l’aile antérieure et au tornus.
Celypha rurestrana a la bande médiane pâle des ailes plus large et à bords moins ondulés.
Celypha flavipalpana a souvent des teintes rouille dans les ailes. Ses palpes sont bien jaunes.
Celypha cespitana est souvent d’un brun plus chaud.
Celypha rivulana est généralement plus contrastée, avec des dessins mieux délimités.
Je n’ai pas trouvé grand chose pour éliminer Celypha doubledayana.
La bande médiane de Celypha aurofasciana est plus large et à bords plus droits, ses palpes sont plus courts.
Le genre Phiaris est semblable, en particulier Phiaris umbrosana, mais la bande médiane pâle des ailes est souvent un peu plus étroite et moins nettement ondulée, et la bande sombre centrale est coupée par une bande longitudinale plus claire.
Epinotia abbreviana est de couleur générale un peu plus rousse, le tiers postérieur de l’aile n’est pas aussi nettement éclairci par les larges bandes pâles, la bande médiane pâle possède une assez forte indentation en pointe du côté de la base des ailes. Il faut rester prudent avec ce genre car quelques espèces me paraissent proches et seraient peut-être confondables selon les individus d’O. undulana rencontrés. La bande médiane parait tout de même plus inclinée.
Chez le genre Epiblema, la bande médiane des ailes est plus large sur le bord interne de celles-ci (en haut donc en vue de profil).
Les Gypsonoma semblent avoir des palpes plus courts, sauf peut-être Gypsonoma nitidulana qui a la bande médiane des ailes plus large et plus inclinée en arrière.
Piniphila bifasciana a la bande médiane pâle des ailes plus large et à bords plus droits.

Sources :
Insecte.org
Wikipedia
Lepiforum
UK Moth
Iriis
British Lepidoptera
Norfolk Moth

2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s