Noctuelle du Camérisier (Polyphaenis sericata)

Identification : La Noctuelle du Camérisier (Polyphaenis sericata) a les ailes antérieures de couleur verte, avec une ligne claire antémédiane très sinueuse, une ligne postmédiane claire dentelée remontant vers le bord interne, une zone un peu plus sombre après la ligne postmédiane, l’orbiculaire et la réniforme simplement cerclées de noir. Les ailes postérieures sont orangées à marge brune.

Habitat : Milieux forestiers, lisières et clairières, ripisylves chaudes.

Répartition géographique : On la trouve en Europe de la péninsule Ibérique au bassin de la mer noire, à travers le sud de l’Europe centrale et le bassin méditerranéen. En France, elle est largement répandue mais semble absente de l’extrême nord-est.

Période de vol : Il y a une génération de juin à août.

Plantes hôtes : Chèvrefeuille (Lonicera), Troène commun (Ligustrum vulgare), Cornouillers (Cornus).

​Espèces semblables :
La Noctuelle verte (Anaplectoides prasina) est assez variable et peut lui ressembler mais elle possède souvent une tache claire sous la réniforme, ainsi qu’une tache sombre près de l’apex au-dessous de laquelle on peut souvent voir une petite zone plus claire, l’orbiculaire est plus grosse.
La Bryophile vert-mousse (Cryphia algae) a une bande antémédiane plus claire sur les ailes antérieures (parfois assez peu visible).
Le Jaspe menu (Dryobotodes cerris) peut avoir des teintes vertes mais elle possède une bande submarginale claire.
La Noctuelle couleur de lichen (Polymixis lichenea) a les ailes un peu plus « bariolées ».

Sources :
http://www.insecte.org/
Guide des papillons nocturnes de France, Les guides du naturaliste.

2017