Ephyre trois-cerceaux (Cyclophora ruficiliaria)

Identification : L’Ephyre trois-cerceaux (Cyclophora ruficiliaria)a les ailes brun-beige à brun-roux ou beige clair, piquetées d’écailles plus foncées. Elle possède un point blanc discal non cerné de foncé, une ligne anté et postmédiane le plus souvent sous forme de points noirâtres pouvant manquer, une ligne médiane (pouvant manquer aussi) grisâtre oblique distinctement arquée sous la côte.

Taille : 20 à 24 mm d’envergure.

Habitat : Elle fréquente les chênaies et les chênaies-charmaies bien ensoleillées et leurs lisières, les plaines et les collines.

Répartition géographique : Des iles Anglo-Normandes à la Sicile et à la Turquie. Assez disséminée en France.

Période de vol : Il y a 2 générations d’avril à juin puis de juillet à septembre.

Hivernation : Chrysalide.

Plantes hôtes : Chênes (Quercus).

Espèces semblables :
Compte tenu de la variabilité de l’espèce, cette liste sera mise à jour au fur et à mesure des découvertes photographiques.
L’Ephyre ocellée (Cyclophora porata) a une tache blanche médiane sur chaque aile généralement assez visible, les écailles rougeâtres autour de ces taches sont plus concentrées et forment assez souvent une ligne transversale qui les traverse.
L’Ephyre ponctuée (Cyclophora punctaria) a une ligne transversale médiane qui traverse les 4 ailes parfois peu visible, plus une série de points post et antémédians formant eux aussi une ligne transverse, sa couleur est en général plus claire.
L’Ephyre pupillée (Cyclohora puppillaria) a généralement 4 taches cellulaires sur chaque ailes qui sont blanches et cerclées de sombre. Il existe des formes sans taches, chez lesquelles les mouchetures sont plus en forme de petits tirets que de points.
L’Ephyre blond-rous (Cyclophora suppunctaria) a une ligne médiane presque rectiligne.

Sources :
http://www.insecte.org/
Guide des papillons nocturnes de France, Les guides du naturaliste.
Papillons de nuit d’Europe Volume 2, Géomètres, Patrice LERAUT

2017