Spilomena troglodytes

Ordre : Hymenoptera
Sous-ordre : Apocrita
Infra-ordre : Aculeata
Super famille : Apoidea
Famille : Crabronidae
Sous-famille : Pemphredoninae
Tribu : Pemphredonini
Genre : Spilomena
Espèce : Spilomena troglodytes

Identification : Spilomena troglodytes est un petit hyménoptère noir. Ses mandibules sont brun clair, son flagelle antennaire sombre au moins dessus. Le sillon transverse à l’avant du scutellum n’est pas crénelé, elle n’a pas de stries longitudinales à l’arrière du scutum. Le stigma est grand. Elle possède 2 cellules submarginales, la seconde nervure récurrente aboutit entre la 1ère et la 2nde cellule submarginale.
La femelle possède 12 articles antennaires et une double carène sur le tergite 6.
Le mâle possède 13 articles antennaires renflés. Il a des dessins jaune clair à jaune vif sur la tête, d’étendue variable. Le lobe pronotal est jaune à brun.

Taille : 2,5 à 3 mm.

Répartition géographique : Largement répartie en Europe, répartition disséminée en France.

Période de vol : De mai à novembre.

Nid : Dans le bois, dans d’anciennes galeries (mais parfois dans d’anciens nids dans des tiges de ronces). La femelle y apporte des larves de thrips.

Espèces semblables :
Pour les femelles (en ce qui concerne les espèces du même genre) :
Spilomena beata et Spilomena valkeilai ont les mandibules brun foncé à noir, le tergite 6 possède deux courtes rangées de soies.
Spilomena enslini a la distance entre les deux ocelles postérieurs encore plus petite par rapport à la distance entre un ocelle postérieur et l’œil, la partie postérieure de la tête est plus fortement développée.
Spilomena mocsaryi a l’arrière du scutum strié longitudinalement, ses antennes sont plus pâles.
Spilomena differens et curruca ont le sillon transverse à l’avant du scutellum crénelé.
Spilomena punctatissima a la mandibule assombrie sur au moins 1/3 de l’apex.
Polemistus abnormis a la mandibule plus large à l’apex et sombre.
Le genre Stigmus a l’abdomen nettement pétiolé, la seconde nervure récurrente aboutit dans la première cellule submarginale.
Le genre Ammoplanus a aussi un gros stigma mais ne possède qu’une cellule submarginale.

Sources :
Le Monde des insectes
J.BITCH&al(FdeFr86)Hym.SphecidaeV3.pdf (faunedefrance.org) (genre p112)
Home | BWARS

2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s