Rhogogaster chlorosoma

Ordre : Hymenoptera
Sous-ordre : Symphyta
Infra-ordre :
Super famille : Tenthredinoidea
Famille : Tenthredinidae
Sous-famille : Tenthredininae
Tribu : Tenthredinini
Genre : Rhogogaster
Espèce : Rhogogaster chlorosoma

Identification : Rhogogaster chlorosoma est de couleur vert fluo. Son occiput est vert, noir seulement dans sa partie inférieure. Le noir de la tête n’atteint pas la carène postérieure du vertex. Le mésoscutellum et son appendice sont verts, sans ligne noire les séparant. Son abdomen est sans points noirs latéraux, avec ou sans une bande médiane noire, avec au moins un triangle noir basal plus ou moins étendu sur chaque tergite. Les tarses sont annelés de noir. Le dessin noir de la tête forme un 8 couché.

Taille : 10 à 13 mm.

Habitat : haies et zones bien végétalisées.

Période d’observation : De mai à juillet.

Régime : La larve est phytophage, les adultes se nourrissent de nectar et de petits insectes.

Espèces semblables :
Ce genre est très délicat.
Rhogogaster scalaris est très proche, mais bien souvent le dessin noir de sa tête est plus étendu et que le mésoscutellum et son appendice sont au moins séparés par une ligne noire
Rhogogaster punctulata a le dessus de l’abdomen vert, sans bande médiane noire, avec souvent deux points noirs pouvant fusionner à la marge latérale des tergites, la marge antérieure des tergites est étroitement sombre sur toute sa longueur, le dessin noir du dessus de la tête forme un « W »
Rhogogaster magniserrula a aussi un dessin en « W » sur le dessus de la tête.
Les autres espèces ont en général bien plus de noir sur l’occiput et/ou le mésoscutellum et son appendice ne sont pas entièrement verts (attention car parfois seulement avec une fine ligne noire à leur séparation) et/ou le noir de la tête atteint la carène postérieure du vertex.
Voir cette clé.
Le genre Cytisogaster est plus petit et plus fin, et a généralement plus de noir sur la tête et le thorax.
Le genre Tenthredo possède beaucoup plus de noir sur la tête et le thorax et est plus fin.
Tenthredo olivacea possède une ligne noire continue sur les tarses postérieurs, ces derniers pouvant apparaître entièrement noirs. Il est d’un vert moins fluo, légèrement plus foncé mais tout aussi éclatant.

Sources :
https://www.mapress.com/zootaxa/2015/f/zt04013p398.pdf
https://www.insecte.org/
https://www.naturespot.org.uk/

2019