Polistes nimpha

Ordre : Hymenoptera
Sous-ordre : Apocrita
Infra-ordre : Aculeata
Super famille : Vespoidea
Famille : Vespidae
Sous-famille : Polistinae
Tribu : Polistini
Genre Polistes
Espèce Polistes nimpha

Identification : Polistes nimpha est une guêpe noire et jaune.
Le mâle possède 13 segments antennaires et 7 tergites. Ses antennes sont assombries sur tout le dessus. Le dernier article est 2,2 à 2,9 fois plus long que large. Ses tempes sont convexes. La face et le clypéus sont jaunes. Le clypéus possède des bourrelets latéraux et sa marge apicale est triangulaire. Il possède une dépression médiane longitudinale marquée sur la face entre les antennes.
La femelle possède 12 segments antennaires et 6 tergites. Description à venir.

Taille : 12 à 18 mm.

Habitat : Endroits chauds et ensoleillés friches.

Répartition géographique : Europe, Afrique du nord, Pakistan, Iran, Inde, Kazakhstan, Mongolie et Chine.

Hivernation : Femelle fécondée.

Cycle : Après avoir passé l’hiver, la fondatrice construit un nid au mois de mai. Elle élève seule la première génération d’ouvrières, qui l’aideront à agrandir le nid. En août, les premiers mâles apparaissent, suivis des femelles fécondes. Après accouplement, mâles et ouvrières meurent, seule les femelles fécondes restent en vie pour recommencer le cycle l’an prochain.

Nid : Il est assez petit (9cm par 5cm), beige et alvéolé. Il est généralement placé sur des arbustes ou des plantes basses (le millepertuis semble apprécié), mais aussi parfois dans des cavités. Une colonie comptent un moyenne une petite 100aine d’individus.

Régime : Autres insectes, nectar.

Espèces semblables :
Pour le mâle :
Polistes biglumis n’a pas de bourrelets latéraux sur le clypéus (voir ici). Son dernier article antennaire est plus court, 1,5 à 2,1 fois plus long que large.
Polistes associus, Polistes albellus (=helveticus, est de la France) et Polistes bischoffi ont les tempes convergentes derrière les yeux (exemple ici).
Polistes dominulus et Polistes gallicus n’ont pas les antennes assombries sur tout le dessus.
Polistes (Pseudopolistes) atrimandibularis, sulcifer et semenowi ont les mandibules plus fortes, avec une large dépression sur leur surface, l’espace malaire est plus grand.

Sources :
Le Monde des insectes
Revision of the West Palaearctic Polistes Latreille
Key to the paper and social wasps of Central Europe
cle polistes.pdf
A new species of the paper wasp genus Polistes
Iconographie des Vespidae du Monde
Wikipedia, the free encyclopedia

2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s