Pheidole pallidula

Ordre : Hymenoptera
Sous-ordre : Apocrita
Infra-ordre : Aculeata
Super famille : Formicoidea
Famille : Formicidae
Sous-famille : Myrmicinae
Tribu : Pheidolini
Genre : Pheidole
Espèce : Pheidole pallidula

Identification : Pheidole pallidula est une petite espèce de fourmis de couleur jaune clair à brun foncé. Son pétiole est en 2 parties. Les antennes comportent 12 articles dont une massue de 3 articles. Il y a deux castes d’ouvrières : les major, avec une très grosse tête. Les minor, plus petites, avec de longues antennes.

Taille : 1,5 à 2mm pour les ouvrières minor, 3,5 à 5mm pour les ouvrières major (ou soldats).

Habitat : Zones caillouteuses, vignes, landes, garigues dans les milieux ensoleillés, mais aussi en forêt. Elle s’accommode bien des milieux anthropisés.

Répartition géographique : Europe du sud, moitié sud de la France. Très commune sur le littoral méditeranéen.

Essaimage : Juin-juillet.

Nid : Il se situe dans le sol ou sous les pierres. Il est composé de plusieurs ouvrières et de 1 à 4 reines. Les ouvrières recherchent leur nourriture au sol et dans la végétation basse. Les major sortent peu du nid, défendant l’entrée, découpant les aliments rapportés et aidant au transport des charges loudes et volumineuses.

Régime : Omnivore (invertébrés, cadavres, graines).

Espèces semblables :
Pour les soldats :
Pheidole megacephala est présente dans les serres du jardin des plantes à Paris.
Pheidole teneriffana colonise localement le littoral méditerranéen (mais visiblement pas en France) ou des immeubles chauffés. La tête des major est entièrement ridée.
Les ouvrières major du genre Messor n’ont pas une tête aussi grosse et sont plus grandes.
Pour les minor (à compléter car ces informations proviennent du guide et je n’ai encore jamais identifié de minor seules) :
Certaines Temnothorax sont semblables, mais leurs déplacements sont plus lents.
Le genre Tetramorium a une tête fortement striée longitudinalement et les épaules carrées.

Sources :
Le Monde des insectes
Clef d’identification des fourmis de France
Fourmis d’Europe occidentale | Delachaux et Niestlé

2021

Laisser un commentaire