Lindenius albilabris

Ordre : Hymenoptera
Sous-ordre : Apocrita
Infra-ordre : Aculeata
Super famille : Apoidea
Famille : Crabronidae
Sous-famille : Crabroninae
Tribu : Crabronini
Genre : Lindenius
Espèce : Lindenius albilabris

Identification : Lindenius albilabris est un petit hyménoptère au gastre noir. Elle ne possède qu’une cellule submarginale et une seule cellule discoïdale, séparées par une nervure. L’extrémité de la cellule marginale est tronquée. Le stigma est petit. Elle possède de gros yeux glabres et convergents vers le clypéus. Les ocelles forment un angle obtus. Les mandibules sont unidentées à l’apex.
La femelle possède 6 tergites et 12 articles antennaires. Elle a le corps noir à reflets bronzés plus ou moins prononcés. Les mandibules sont noires, brun rouge au centre. Elle est entièrement noire excepté la base élargie de la nervure costale, le bord antérieur du tibia 1 et un anneau basal aux tibias 2 et 3. Aire pygidiale à bords légèrement concaves avec une pubescence dorée en arrière.
Le mâle possède 7 tergites et 13 articles antennaires. Il a un peu plus de jaune sur le corps : une partie du scape et du collare, souvent le lobe pronotal, l’apex des fémurs et la plus grande partie des tibias. L’aire pygidiale est claire à l’apex, avec une pubescence bonde.

Taille : 5 à 8 mm.

Habitat : Grande variété d’habitats ouverts et ensoleillés.

Répartition géographique : Largement répandue en Europe, presque partout en France.

Période de vol : De mai à août.

Biologie : Elle niche généralement en petites colonies sur un sol plat dans des zones ouvertes et ensoleillées. Le terrier descend verticalement sur 10cm avant de tourner horizontalement. La partie verticale du terrier comprend plusieurs cellules. La femelle peut placer jusqu’à 20 proies par cellule. Lorsque la femelle amène une proie au nid, elle entre directement dans celui-ci à son arrivée.

Proies : Hétéroptères Miridae, plus rarement petits Diptères Chloropidae, parfois transportés empalées sur l’aiguillon.

Parasites : Chrysididae Hedychridium coriaceum et Myrmosidae Myrmosa melanocephala.

Espèces semblables :
Pour les femelles, qui sont très noires :
Les autres espèces du genre ont les pattes jaunes à partir de l’apex des fémurs, ou au moins les tibias 1 et 2 jaunes.
Le genre Entomognathus a les yeux pubescents.
Certaines Crossocerus sont bien noires mais leurs ocelles forment un triangle équilatéral et les mandibules sont bidentées ou tridentées à l’apex.
Le genre Diodontus n’a pas les yeux aussi rapprochés en vue de face.

Sources :
Insecte.org
Faune de France Sphecidae
BWARS

2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s