Fourmi rousse (Formica rufa)

Ordre : Hymenoptera
Sous-ordre : Apocrita
Infra-ordre : Aculeata
Super famille : Formicoidea
Famille : Formicidae
Sous-famille : Formicinae
Tribu : Formicini
Genre Formica
Espèce : Formica rufa

Identification : La Fourmi rousse (Formica rufa) a la tête rousse à aire frontale brune. Elle possède des ocelles assez bien visibles, le vertex est droit et l’occiput sans poils. Les bords du clypéus sont droits. Le triangle frontal est luisant. Le thorax est roux taché de sombre, avec une dépression sur le dessus et des poils. Le pétiole est haut et en une partie. L’abdomen noir.

Taille : 4 à 9 mm pour les ouvrières, 9 à 11 mm pour les mâles et les reines.

Habitat : Forêts en dessous de 1500m, absente des forêts méditerranéennes.

Essaimage : De juin à septembre.

Nid : Fait d’aiguilles de conifères, il forme un dôme qui peut atteindre 2m de haut (et il possède une partie souterraine de volume similaire). Les colonies sont monogynes ou polygynes, parfois constituées de plusieurs dômes connectés entre eux par des pistes. Une colonie peut parfois contenir plus de 100 000 ouvrières. La reine fraichement fécondée peut soit se faire adopter par une colonie de la même espèce, soit fonder une nouvelle colonie par parasitisme social temporaire en utilisant une espèce du sous genre Serviformica comme hôte.

Régime : Omnivore, le miellat des pucerons d’arbres constitue un important apport énergétique. Les ouvrières chassent les invertébrés au sol et dans les arbres. Elles forment des pistes très nettes et collaborent pour transporter les proies imposantes au nid.

Espèces semblables :
Formica dusmeti et Formica polyctena n’ont pas de poils sur le thorax (dusmeti semble aussi avoir la tête rouge).
Formica pratensis, paralugubris et lugubris ont de nombreux poils sur l’occiput.
Formica truncorum a la tête entièrement orangée.
Formica uralensis a la tête entièrement noire ainsi que le pronotum.
Les Serviformica ont le triangle frontal mat et les palpes plus longs.
Formica bruni, exsecta, foreli et pressilabris (=Coptoformica) on le vertex qui forme un creux.
Formica sanguinea a une échancrure médiane sur le clypéus.

Sources :
Le Monde des insectes
Clef d’identification des fourmis de France
Fourmis d’Europe occidentale | Delachaux et Niestlé

2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s