Entomobora crassitarsis

Ordre : Hymenoptera
Sous-ordre : Apocrita
Infra-ordre : Aculeata
Super famille : Pompiloidea
Famille : Pompilidae
Sous-famille : Pompilinae
Tribu : Pompilini
Genre : Entomobora
Espèce : Entomobora crassitarsis

Identification : Entomobora crassitarsis est une guêpe grande et robuste de couleur noire, y compris les pattes. L’abdomen présente du rouge sur les deux premiers tergites, le second étant plus fortement marqué que le premier. Le dernier tergite possède quelques soies assez longues. Les ailes sont enfumées à l’apex et autour des nervures pour l’aile antérieure. La face est creusée sous les antennes et le clypéus est rectangulaire. Le second article des tarses 1 est court, aussi long que large. Le bord interne des yeux est rectiligne.
Le mâle possède 7 segments au gastre et 13 articles aux antennes.
La femelle possède 6 segments au gastre et 12 articles aux antennes. Elle ne possède pas de peigne tarsal.

Taille : 9 à 15 mm.

Espèces semblables :
Entomobora plicata est toute noire.
Le genre Anospilus a soit du rouge sur les 3 premiers tergites ou pas de rouge du tout sur l’abdomen.
Le genre Anoplius également, les femelles possèdent un peigne tarsal aux tarses antérieurs, le dernier tergite possède des soies encore plus longues.
Idem pour le genre Arachnospila en ce qui concerne le rouge sur les tergites, sauf A. sogdianoides qui a le premier tergite bien plus fortement rouge.
Le genre Caliadurgus a aussi l’abdomen plus largement rouge, ses ailes ne sont pas entièrement enfumées mais juste sur une large bande un peu avant l’apex.
Cryptocheilus notatus a les ailes enfumées juste à l’apex. Les autres du genre n’ont pas de rouge à la base de l’abdomen.
Eoferreola rhombica a le propodeum rouge.
Le genre Evagetes a le deuxième article du tarse 1 plus de deux fois plus long que large pour a femelle, les antennes sont courtes et fusiformes (deux sexes).
Le genre Priocnemis a l’abdomen plus largement rouge ou alors deux bandes transversales plus sombres sur les ailes.
La sous famille des Ceropalinae possède le bord interne des yeux réniforme.
Chez les Sphecidae, le pronotum n’atteint pas les tegulae.

Sources :
Insecte.org

2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s