Cerceris tenuivittata

Ordre : Hymenoptera
Sous-ordre : Apocrita
Infra-ordre : Aculeata
Super famille : Apoidea
Famille : Crabronidae
Sous-famille : Philanthinae
Tribu : Cercerini
Genre Cerceris
Espèce : Cerceris tenuivittata

Identification : Cerceris tenuivittata est de couleur noire avec des dessins jaune blanchâtre peu développés. Les bandes claires abdominales sont situées au bord postérieur des tergites. L’aire dorsale du propodeum est ponctuée comme le reste du segment. Les ailes sont enfumées.
La femelle possède 6 segments au gastre et 12 articles aux antennes. Elle possède un lobe proéminent au bord antérieur du clypéus. Sa face et son clypéus sont en grande partie noirs, elle possède une tache sur l’écusson frontal, une sur chaque côté de la face, une tache postoculaire, parfois une tache sur les lobes latéraux du clypéus. Le tergite 1 présente deux petites taches, les tergites 2 à 4 présentent des bandes étroites, rétrécies ou un peu interrompues au milieu, le tergite 5 présente une bande plus large. Elle a une strie pâle à la face inférieure des scapes, le funicule est noir, un peu ferrugineux sur le dessous des premiers articles. Les pattes sont oranges.
Le mâle possède 7 segments au gastre et 13 articles aux antennes. Sa face et son clypéus sont clairs, parfois avec des taches noires. Le tergite 1 est noir ou avec 2 petites taches, les tergites 2 à 5 possèdent une bande étroite, le tergite 6 une bande plus large. Le funicule antennaire est ferrugineux dessous, le dernier article antennaire est courbé. Les fémurs sont noirs, jaunes à l’apex pour le 1 et 2, jaune à la base pour le 3. Les tibias sont jaunes plus ou moins tachetés d’orange, les tibias 3 sont bruns postérieurement.

Taille : 14 à 16 mm pour la femelle, 12 à 14 mm pour le mâle.

Répartition géographique : Sud de l’Europe. En France, au sud, surtout près du pourtour méditerranéen.

Mode de vie : Elle creuse son nid dans le sol et y aménage plusieurs loges qui contiendront chacune un œuf. Elle remplit les loges de coléoptères du genre Cassida, une 15aine par loge.

Espèces semblables :
La blancheur des dessins aide à en éliminer beaucoup.
Cerceris albofasciata a les carènes latérales de l’aire pygidiale se réunissant presque à la base (femelle), l’aire dorsale du propodéum est lisse et brillante. Ses ailes sont hyalines.
Cerceris media femelle a la face et le clypéus jaunes, ses ailes sont peu enfumées et ses dessins plutôt jaunes.
Cerceris eversmanni ne se trouve que dans les Alpes de Haute-Provence et les Hautes-Alpes. Ses ailes ne sont pas enfumées.
Cerceris interrupta a la moitié basale des antennes orange. Ses ailes sont hyalines.
Cerceris specularis n’a pas les ailes enfumées.

Sources :
Insecte.org
Les Cerceris de la Faune Française
Observations sur les moeurs de Cerceris tenuivittata, R. Despax

2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s