Cerceris quadricincta

Ordre : Hymenoptera
Sous-ordre : Apocrita
Infra-ordre : Aculeata
Super famille : Apoidea
Famille : Crabronidae
Sous-famille : Philanthinae
Tribu : Cercerini
Genre Cerceris
Espèce : Cerceris quadricincta

Identification : Cerceris quadricincta est un hyménoptère à abdomen boudiné. Il est de couleur noire à taches jaune doré. Le bord postérieur du tergite 2 et des suivants possède une bande jaune. L’aire dorsale du propodeum est striée. Le lobe médian du clypéus est bombé.
La femelle possède 6 segments au gastre et 12 articles aux antennes. Elle possède du jaune sur le clypéus, les côtés de la face, l’écusson frontal et de petites taches postoculaires. Elle a souvent deux taches jaunes sur le propodeum. Le T1 est noir, T2 et T5 à très larges bandes jaunes non échancrées, T3 et T4 à bandes jaunes plus étroites. Elle possède généralement des bandes jaunes sur les sternites 2 à 4. Les scapes sont jaunes, les funicules noirs dessus, ferrugineux dessous. Les pattes sont jaunes, les fémurs 1 et 2 tachés de noir dans leur moitié basale, l’apex du fémur 3 taché de noir, les tibias 3 à face interne noirâtre à l’apex, les tarses 3 noirâtres. Le bord interne des mandibules possède 2 dents, la seconde plus forte. Le bord apical du clypéus possède 2 faibles dents sur les côtés. L’aire pygidiale est rétrécie à l’extrémité qui est étroitement arrondie.
Le mâle possède 7 segments au gastre et 13 articles aux antennes. Le thorax est généralement taché de jaune au collare, aux tegulae et au postscutellum, mais les tegulae et le collare sont parfois noirs. Le propodeum est généralement noir. Les taches postoculaires sont souvent absentes. Les bandes de T2 et T6 sont plus larges que les autres, celle de T2 en général peu échancrée en avant (si elle l’est, en large arrondi). Au moins les sternites 3 et 4 ont des taches ou des bandes jaunes. Les fémurs 1 et 2 sont plus ou moins noircis à la base, le fémur 3 à l’apex. Les tibias sont largement jaunes, sauf le 3 qui est taché de noir à l’apex. Le bord antérieur du clypéus est bordé de noir, avec une dent médiane peu développée et pas de carène longitudiale médiane sur la moitié inférieure. Le 2ème article du funicule est deux fois plus long que large. Le dernier article est un peu courbé et à poils courts à l’apex sur le dessous. La face inférieure du funicule est ferrugineuse sur la moitié basale, puis noire, le dernier article ferrugineux dessous.

Taille : 8 à 10mm pour la femelle, 6 à 9mm pour le mâle.

Répartition géographique : Europe méridionale, en France, plus abondante dans la moitié sud.

Biologie : Elle creuse son nid dans le sol et y amène de petits coléoptères (Bruchidae et Curculionidae).

Espèces semblables :
Pour les mâles :
Cerceris arenaria est le plus semblable, mais la dent médiane du clypéus est plus saillante, le dernier article antennaire est plus nettement courbé, avec quelques longs poils à l’apex sur le dessous, l’échancrure de T2 est souvent plus profonde, arrondie ou anguleuse.
Cerceris quadrifasciata a les tegulae et le thorax noirs (c’est aussi le cas de certaine quadricincta), les sternites noirs, et de longs poils sur les fémurs postérieurs (face ventrale).
Cerceris flavilabris, ferreri, quinquefasciata, bellona et interrupta ont le funicule antennaire clair sur tout le dessous.
Cerceris ruficornis a les pattes entièrement jaunes.
Cerceris flavicornis, tenuivittata, et media ont l’aire dorsale du propodeum ponctuée.
Cerceris albofasciata et specularis ont l’aire dorsale du propodeum lisse et brillante.
Cerceris rufipes a l’aire pygidiale souvent tachée de jaune, les premières bandes des tergites sont étroitement interrompues, plutôt jaune blanchâtre, les funicules antennaires sont ferrugineux, obscurcis dessus sur la moitié apicale, l’espèce est plus grande (11 à 18 mm), le clypéus n’est pas denté au bord antérieur, avec une petite fossette sur son disque, le dernier article des antennes est long et courbé, le métatarse 2 est un peu courbé en vue de profil.
Cerceris cunicularia a la partie supérieure du clypéus, en vue de profil, continuant en ligne droite le profil de la carène interantennaire (il n’est donc pas bombé).
Cerceris interrupta a le clypéus généralement avec une fine carène longitudinale médiane dans sa moitié inférieure, son bord antérieur, nettement denté au milieu, est d’un ferrugineux clair.
Cerceris eversmanni ne se trouve que dans les Alpes de Haute-Provence et les Hautes-Alpes, son funicule est presque entièrement noir.

Sources :
Le Monde des insectes
Société entomologique de France. Annales de la Société entomologique de France. 1832. (quelestcetanimal-lagalerie.com)
J.BITCH&al(FdeFr82)Hym.SphecidaeV2.pdf (faunedefrance.org)

2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s