COLÉOPTÈRES

L’ordre des coléoptères est l’ordre d’insectes qui comprend le plus grand nombre d’espèces. Ils sont caractérisés par un exosquelette particulièrement dur. Cette structure constitue également la première paire d’ailes (élytres).

La tête porte des yeux composés très variables avec parfois des ocelles. Les antennes sont les organes principaux pour l’odorat. Elles peuvent également servir d’organes tactiles et peuvent avoir plusieurs formes. Les pièces buccales sont de types broyeuses. On retrouve les mandibules, qui apparaissent comme de grandes pinces sur le devant de la tête, puis les maxillaires et les palpes labiaux, des appendices en forme de doigts qui se trouvent autour de la bouche.

Le prothorax ou corselet, doué d’une mobilité souvent assez grande, enchâsse la tête, qui parfois se prolonge en un cou, et porte la première paire de pattes. Vient ensuite le mésothorax, portant les élytres et la seconde paire de pattes, puis le métathorax, avec les ailes et les pattes de la dernière paire. Un écusson existe, la plupart du temps, à l’insertion des élytres avec le prothorax.

Les pattes sont composées de plusieurs segments : coxa, trochanter, fémur, tibia et tarse. Ce dernier est segmenté et porte des griffes à son extrémité. Elles servent principalement pour la locomotion et peuvent être de différentes formes. Chez les familles de coléoptères aquatiques, la dernière paire de pattes porte une rangée de longs poils et est adaptée pour la nage. Chez d’autres, elles sont élargies et épineuses du type fouisseuses pour les aider à creuser. D’autres encore possèdent des fémurs plus larges et peuvent réaliser des bonds assez impressionnants.

Les ailes antérieures, appelées élytres sont épaisses et opaques. Les élytres ne sont pas utilisés lors du vol. Au repos, ils couvrent et protègent les ailes postérieures, qui sont membraneuses et plus fragiles. Chez certains coléoptères, la capacité de voler à été perdu.

L’abdomen est composé d’une série d’anneaux. Ces segments possèdent une série de petits trous, appelés stigmates, qui permettent à l’insecte de respirer. Les deux principaux types sont les tergites (sur la face dorsale) et les sclérites (sur la face ventrale). Ces deux plaques sont articulées latéralement.

On les rencontre un peu partout, sauf dans la mer.

Pendant la période de reproduction, la communication se réalise principalement par la sécrétion de phéromones. Les phéromones sont propres à chaque espèce et elles sont constituées de différentes molécules chimiques. Une autre technique de communication est l’utilisation de la bioluminescence. Le mâle et la femelle peuvent faire une parade nuptiale en stridulant ou en faisant des vibrations. Beaucoup de mâles affichent des comportements territoriaux et agressifs. Chez certaines espèces, les mâles possèdent des cornes et des protubérances sur leur tête ou leur thorax servant à se battre contre d’autres mâles.

La plupart des coléoptères réalisent une métamorphose complète. En général, le développement se réalise en quatre étapes : l’œuf, la larve, la nymphe et l’imago ou adulte.
Les larves de coléoptères peuvent être identifiées par leur tête sclérifiée. Leur thorax est difficilement distinguable de leur abdomen. Pour compléter leur développement, les larves de coléoptères passent par plusieurs mues.
A la fin du stade larvaire, la larve se transforme en nymphe. À partir de cette nouvelle forme, il en émergera un adulte entièrement formé. La nymphe ressemble à l’adulte, est généralement de couleur pâle, avec les pattes et les antennes recroquevillées sur son corps. Elle est restreinte en mouvement, souvent immobile et n’a pas de mandibule. C’est donc un stade très sensible pour la prédation.

Les coléoptères peuvent être omnivores, carnivores, phytophages, xylophages, coprophages ou nécrophages.

Les coléoptères sont divisés en 4 sous-ordres : les Adephages (Adephaga), les Archostemates (Archostemata) et les Myxophages (Myxophaga) et les les Polyphages (Polyphaga).

Les Adephaga

Les Adephaga ont un oblongum (cellule médiane fermée) et une suture notopleurale visible.

Super famille des Caraboidea

La famille des Carabidae

Les Carabidae, appelés couramment Carabes et Carabiques, sont de forme élancée, longs en général, un peu aplatis et à bords parallèles. La tête est bien dégagée, prognathe avec de puissantes mandibules. Les antennes sont longues et noueuses, insérées latéralement sous les rebords du clypéus. Les élytres sont ovalaires souvent striés avec des reflets métalliques, côtelés ou avec des dessins en relief de coloration variable : brun pourpre, doré, noir, mordoré, rutilant ou terne, parfois vert, rouge ou noir avec des dessins jaunes ou verts. Les ailes sont souvent atrophiées sous les élytres. Ils courent le plus souvent sur le sol et ont de longues pattes. Ils ont deux moyens de défense principaux: la régurgitation des sucs digestifs et/ou la sécrétion des glandes anales. Ils mesurent de 2 à 80mm.
Les larves sont noires ou brun foncé, avec un long corps aminci aux extrémités. Elles utilisent des enzymes pour digérer leurs proies, suçant ensuite le liquide obtenu.
Les larves et les adultes sont prédateurs, charognards et parfois en partie herbivores.
On les trouve sur le sol dans une grand variété d’habitats, sous les souches et les pierres, dans la litière et les détritus.

Sous famille des Brachininae

Sous famille des Carabinae

Sous famille des Cicindelinae

Sous famille des Harpalinae

Sous famille des Nebriinae

Sous famille des Pterostichinae

Sous famille des Trechinae


Super famille des Dystiscoidea

La famille des Dytiscidae

Les Dysticidae, appelés Dytiques, sont des coléoptères aquatiques et carnassiers. Ils affectionnent les eaux stagnantes bien végétalisées. ce sont de très bons nageurs. Ils se constituent une réserve d’air sous les élytres, et les stigmates respiratoires y puisent l’oxygène directement. Ils rechargent cet air par l’extrémité de leu abdomen.

Sous famille des Colymbetinae

Sous famille des Dytiscinae

Les Archostemata

Ce sous ordre comprend 40 espèces actuelles, très archaïques.

Les Myxophaga

Ce sous ordre comprend des coléoptères de très petite taille. Il en existe 80 espèces.

Les Polyphaga

Les Polyphaga n’ont pas d’oblongum ni de suture notopleurale visible.

Infra ordre Bostrichiformia

Super famille des Bostrichoidea

La famille des Dermestidae

Cette famille comprend de petits coléoptères détritiphages.

Sous famille des Dermestinae

Sous famille des Megatominae

La famille des Ptinidae

Sous famille des Ptininae


Infra ordre Cucujiformia

Super famille Chrysomeloidea

La famille des Cerambycidae

Les Cerambycidae, appelés longicornes ou capricornes, ont un corps long à bords parallèles, ils sont souvent de grande taille et ont de très longues antennes qui atteignent au moins les 2/3 de la longueur du corps et jusqu’à 4 fois celle-ci. Leur coloration varie du brun aux dessins contrastés à base de noir, jaune ou orange ; certaines espèces sont bleuâtres ou violettes. Les yeux sont incisés, voire complètement divisés, et les antennes s’insèrent généralement sur un renflement. Ils mesurent de 3 à 45mm.
Les adultes ne s’alimentent pas en général, mais consomment parfois du pollen, du nectar, des feuilles ou du bois.
On les trouve dans divers habitats souvent sur les fleurs.
Les larves sont longues et cylindriques, avec des pattes petites ou absentes. Elles utilisent leurs puissantes mâchoires pour rogner le bois, forant ainsi des galeries.
On les trouve donc dans les feuillus et les résineux (il arrive qu’une larve se développe discrètement dans des meubles, et qu’un adulte en sorte après).

Sous famille des Cerambycinae

Sous famille des Lamiinae

Sous famille des Lepturinae

Sous famille des Necydalinae

Sous famille des Prioninae

La famille des Chrysomelidae

Les Chrysomelidae, appelés chrysomèles, sont de taille moyenne, globuleux, hémisphériques, et rarement allongés. Leur couleur est souvent vive ou métallique avec une dominante de vert, rouge, doré ou noir avec des téguments glabres. La tête est courte et engagée jusqu’aux yeux dans le prothorax non saillant. Les yeux sont bien développés et souvent échancrés. Les antennes sont insérées en avant des yeux et ne dépassent pas la moitié de la longueur du corps. Les ailes sont bien développées. Les pattes sont courtes et parfois saltatoires. Certains ressemblent à des coccinelles mais le tarse des pattes a 4 segments au lieu de 3. Cette famille a la particularité d’utiliser ses propres déjections pour se protéger. Ils mesurent de 2 à 20mm.
Les larves sont éruciformes et variables (globuleuses, allongées, souvent renflées). Elles se cachent sous leurs excréments, fabriquent un fourreau avec ou les portent sur leur dos. La nymphose a lieu dans la terre ou sur les tissus végétaux où les larves se sont développées.
Ils ont un régime phytophage.

Sous famille des Alticinae

Sous famille des Bruchinae

Sous famille des Cassidinae

Sous famille des Chrysomelinae

Sous famille des Criocerinae

Sous famille des Cryptocephalinae

Sous famille des Galerucinae


Super famille Cleroidea

La famille des Cleridae

 Les Cleridae ont un corps généralement allongés avec des couleurs vives (bleu, vert, rouge, brun ou noir discret). La tête est grosse, le corps est velu avec une pubescence dressée. Les antennes possèdent 11 articles avec une massue antennaire bien marquée. Le pronotum est étranglé à la base. Les hanches antérieures sont coniques ou cylindriques, presque contiguës. Les 2ème, 3ème et 4ème articles des tarses sont en forme de cœur. Ils mesurent de 4 à 16mm.
Les larves sont cylindriques et grêles, elles sont parfois vivement colorées et velues.
Elles sont charognardes, et beaucoup s’attaquent aux larves des buprestes, longicornes et autres xylophages. Les adultes sont prédateurs pour la plupart, mais certains se nourrissent de pollen.
On les rencontre surtout sur le feuillage des arbres et des plantes ligneuses, parfois sur les charognes ou dans les matières animales entreposées.

Sous famille des Clerinae

La famille des Dasytidae

Les Dasytidae étaient autrefois classés dans la famille des Melyridae.

Sous famille des Dasytinae

La famille des Malachiidae

Les Malachiidae ou Melyridae ont un corps étroit et allongé, mou et aplati, et ils peuvent être assez velus. Ils ont souvent des couleurs vives (vert ou rouge) ou à reflets métalliques. Leur tête est courte et large, avec des yeux bien visibles. Les antennes sont grêles le plus souvent serrulées et possèdent moins de 11 articles. S’ils sont dérangés ou effrayés, ils exhibent des renflements écarlates sur les côtés de l’abdomen et du thorax. Ils mesurent de 2 à 8mm.
Les larves sont longues et grêles et peuvent être aussi aplaties ou plus larges au milieu.
Elles sont prédatrices et chassent les larves de xylophages. Les adultes sont prédateurs et butineurs de pollen.
On les rencontre dans les bois, les prairies et les haies.

Sous famille des Malachiinae


Super famille Cucujoidea

La famille des Coccinellidae

Les Coccinellidae, les Coccinelles, ont un corps ovale ou rond, parfois presque hémisphérique. Le pronotum protège souvent la tête dirigée de haut en bas et forme un bouclier. Les antennes de 3 à 6 articles sont rétractées au repos et possèdent une massue progressive peu marquée (monoliformes). Les pattes sont courtes et peuvent être logées dans des sillons situés à la face inférieure. Les tarses ont le 2e article dilaté cordiforme, le 3e article très petit à peine visible et le 4e article allongé avec des griffes bifides. Elles ont des saignées réflexes et du liquide toxique produit aux articulations (humeur jaune) éloignant les prédateurs. Elles ont des couleurs vives qui avertissent les prédateurs qu’elles sont toxiques ou ont mauvais goût. Elles mesurent de 1 à 10mm.
Les larves sont de forme allongée, très mobiles devenant souvent arrondies après la 3e mue. Ces larves sont souvent ornées de tubercules dorsaux ou d’épines cuticulaires ramifiées. En plus de leur caractère verruqueux et épineux, la couleur est souvent foncée (grise, violacée, blanchâtre, noirâtre mais jamais vive) avec des points rouges ou blancs. Certaines soies qui se brisent rejettent un liquide repoussant. Les nymphes sont fixées par l’anus, de même forme que les larves mais plus arrondies, avec une enveloppe larvaire latérale et une zone dorsale dénudée. Les épines subsistent. L’évolution est rapide : 1 génération en 25-30 jours.
Les imagos hibernent dans des microclimats protégés (lieux de rassemblement qui sont les mêmes chaque année) : sous l’écorce d’arbres, sous des touffes d’herbes, dans des abris installés sur les poteaux électriques…
Les adultes et les larves sont carnivores pour la plupart, certaines sont mycophages et d’autres phytophages.
On les trouve partout où se trouve leur nourriture.

Sous famille des Chilocorinae

Sous famille des Coccinellinae

Sous famille Coccinellinae / Tribu Coccinellini

Sous famille Coccinellinae / Tribu Epilachnini

Sous famille Coccinellinae / Tribu Halyzini

Sous famille Coccinellinae / Tribu Tytthaspidini

Sous famille Scymninae / Tribu Scymnini

La famille des Corylophidae

La famille des Latridiidae

Sous famille Corticariinae

Sous famille Latridiinae

La famille des Nitidulidae

Sous famille Carpophilinae

Sous famille Meligethinae

Sous famille Nitidulinae

La famille des Silvanidae

Sous famille Silvaninae

Super famille Curculionoidea

La famille des Anthribidae

Sous famille Anthribinae / Tribu Platystomini

La famille des Attelabidae

Les Attelabidae sont très proches des charançons, de forme ovale à modérément allongée, souvent de couleur rouge vif et noire. La tête est parfois resserrée à l’arrière et forme un cou. Le rostre peut être court et large, ou bien long et étroit. Les antennes non coudées se terminent par une massue de 3 articles. Ils mesurent de 3 à 7mm.
Les larves sont en forme d’asticot et rongent les feuilles enroulées par la femelle.
Les larves et les adultes se nourrissent de végétaux.
On les rencontre dans les buissons, les haies et les bois, notamment dans les taillis.

Sous famille Apoderinae / Tribu Apoderini

Sous famille Rhynchitinae / Tribu Bysticini

Sous famille Rhynchitinae / Tribu Deporaini

Sous famille Rhynchitinae / Tribu Rhynchitini

La famille des Brentidae

Les Brentidae sont de petits charançons au corps en forme de poire. Leur rostre est long, fin et incurvé. Les antennes non coudées se terminent par une massue de 3 articles. Ils mesurent de 2 à 5mm.
Les larves vivent dans les tiges, les gousses…
Larves et adultes sont phytophages.
On les rencontre dans une grande variété d’habitats, des friches aux lisières et des rivages aux jardins.

Sous famille Apioninae / Tribu Apionini

Sous famille Apioninae / Tribu Exapiini

Sous famille Apioninae / Tribu Kalcapiini

La famille des Curculionidae

Les Curculionidae, appels charançons, possèdent un museau plus ou moins allongé portant des antennes souvent coudées et en massue au milieu et de petites pièces buccales à son extrémité. Il peut être court et large ou grêle et aussi long que le corps. Le corps est de forme variable (arrondi, ovalaire, étroitement allongé, massif, subsphérique…) et parsemée de spicules, épines, squamules et parfois de pruinosité. La coloration peut être très vive ou terne. Ils mesurent de 2 à 24mm.
Les larves sont éruciformes (en forme de chenille) apodes, presque cylindriques, souvent recourbées avec des téguments blancs et mous; seule la tête est sclérifiée. La nymphose a lieu en terre ou sur le végétal.
Elles se nourrissent de bois, de champignons et de végétaux. Les adultes se nourrissent de champignons et de végétaux. Cette famille peut causer des dégâts aux plantes.
On les trouve dans tous les habitats terrestres et associés à presque toutes les espèces de plantes.

Sous famille Baridinae / Tribu Baridini

Sous famille Ceutorhynchinae / Tribu Ceutorhynchini

Sous famille Ceutorhynchinae / Tribu Cnemogonini

Sous famille Ceutorhynchinae / Tribu Phytobiini

Sous famille Cossoninae / Tribu Onycholipini

Sous famille Curculioninae / Tribu Cionini

Sous famille Curculioninae / Tribu Ellescini

Sous famille Curculioninae / Tribu Stoerini

Sous famille Curculioninae / Tribu Styphlini

Sous famille Curculioninae / Tribu Tychiini

Sous famille Entiminae / Tribu Alophini

Sous famille Entiminae / Tribu Brachyderini

Sous famille Entiminae / Tribu Otiorhynchini

Sous famille Entiminae / Tribu Peritelini

Sous famille Entiminae / Tribu Phyllobiini

Sous famille Entiminae / Tribu Polydrusini

Sous famille Entiminae / Tribu Sciaphilini

Sous famille Entiminae / Tribu Sitonini

Sous famille Entiminae / Tribu Tanymecini

Sous famille Entiminae / Tribu Trachyphloeini

Sous famille Hyperinae / Tribu Hyperini