Heliophanus sp

Ordre : Araneae
Sous-ordre : Araneomorphae
Infra-ordre : Entelegynae
Super famille : Salticoidea
Famille : Salticidae
Sous-famille : Heliophaninae
Tribu : Chrysillini
Genre Heliophanus
Espèce 

Identification : Le genre Heliophanus est assez délicat à identifier si on veut aller jusqu’à l’espèce. Je classerais ici tous les individus qui n’ont pas pu être décodés au-delà du genre.

2020

Celle-ci, avec ses deux bandes sur l’abdomen, pourrait appartenir à deux espèces : Heliophanus melinus et Heliophanus lineiventris. Une vue du dessous de l’abdomen permettrait de trancher. Les mâles adultes H. melinus n’ont pas les fémurs des pédipalpes noirs, ce qui est le cas pour H. lineiventris. Les femelles de H. melinus ont également les pédipalpes et les pattes entièrement jaunes, alors que chez H. lineiventris elles ont les fémurs des pédipalpes et des pattes noirs, le reste jaune. Mais ici c’est un mâle immature, donc on ne peut trancher.

2019

Ce jeune mâle appartient très certainement à l’espèce cupreus. Mais il n’est pas aisé d’éliminer kochii, car je ne sais pas à quel moment les hanches s’assombrissent sur les jeunes.

Cet individu aux hanches claires et sans taches sur l’abdomen me fait hésiter entre deux espèces : auratus et cupreus.
Les points forts pour la première sont la teinte verdâtre et l’absence de taches blanches sur l’abdomen. L’absence de ceinture blanche à la base de l’abdomen plaide par contre plus pour cupreus.
Pour distinguer les mâles des deux espèces, d’autant plus chez un individu qui présentent des caractères qui peuvent se retrouver chez les deux (les mâles peuvent être très variables), il faut une bonne vue de l’apophyse des pédipalpes. Chez cupreus, elle est simple, chez auratus, elle est bifide. Sur ces clichés, la pointe de cette apophyse est trop cachée pour être sur de son apparence.